Seconde > Français > La poésie du Moyen Âge au XVIIIe siècle > La préciosité

LA PRÉCIOSITÉ

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La préciosité

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le mouvement précieux est généralement assimilé au récit et plus particulièrement au roman. Mais les précieuses et les précieux ont également écrit des poésies.

 

Période

XVIIe-XVIIIe siècles : ce sont deux siècles qui vont de 1600 à 1799.

 

Définition

Les auteurs (souvent des femmes) sont soucieux du raffinement dans le langage, des idées et des comportements et tiennent des salons. Ce raffinement du langage se traduit en poésie par un vocabulaire riche, avec des termes rares et une recherche des subtilités dans la rime ou au sein d’un vers. Les idées sont raffinées, puisque la préciosité se distingue par son élitisme, par sa volonté de ne pas faire comme tout le monde (c’est de cela que se moque Molière dans Les Précieuses Ridicules). Pour les comportements, il s’agit d’adopter un code de bonne conduites d’être poli, d’avoir un savoir-vivre et d’être galant. La galanterie se développe aux XVIIe et XVIIIe siècles, et est mise en avant par les précieux et les précieuses. C’est une manière de se comporter, surtout entre hommes et femmes, qui veut que l’homme soit serviable, soit le chevalier servant des femmes qu’il rencontre.

 

Auteurs

Les auteurs connus de la préciosité pour la poésie sont souvent des hommes. Cela est paradoxal puisque les salons des précieuses étaient tenus par des femmes (comme l’Hôtel de Rambouillet et le Salon de Madame de Scudéry). Dans ces salons, les précieux lisaient les textes des uns et des autres, mais ils s’adonnaient aussi à des jeux de composition de poésie (qui pouvaient donner lieu à des concours ou à des œuvres collaboratives). Souvent ce sont les hommes qui participent à ces salons présidés par les femmes. Les femmes pouvaient de temps en temps proposer une pièce poétique mais ce n’était pas forcement les pièces qui étaient ensuite recopiées et publiées.

Georges de Scudéry : frère de Madame de Scudéry, il participe à l’œuvre principale de la poésie précieuse : La Guirlande de Julie.

 

Œuvre

La Guirlande de Julie est une œuvre collaborative, de nombreuses personnes qui fréquentaient l’hôtel de Rambouillet ont écrit un poème pour célébrer Julie, fille de la marquise de Rambouillet. Parmi ces auteurs se trouvait Georges de Scudéry.

 

Formes

Le madrigal : forme libre et brève. Il n’y a pas d’obligation de respecter un certain nombre ou une certaine longueur de vers, l’auteur choisit. C’est un bloc composé d’une strophe. C’est une forme brève parce que cette strophe est assez limitée même si elle n’est pas chiffrée. Cette forme est brève parce que ce madrigal est un compliment galant fait à une femme, c’est une séduction polie pour faire croire à la femme qu’elle nous plaît. Le madrigal est un compliment limité.

 

Thèmes

Conversation, galanterie, jeu : la production des précieux est liée à cette sociabilité, à cet art de converser.