Seconde > Français > La poésie du Moyen Âge au XVIIIe siècle > Le classicisme

LE CLASSICISME

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le classicisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le mouvement classique est un mouvement très étudié dans le théâtre, parce qu’il a des représentants illustres (Racine, Corneille, Molière), mais ce mouvement a également des répercussions en  poésie. Qu’est-ce que la poésie classique et en quoi diffère-t-elle des autres poésies ?

 

Période

XVIIe siècle : entre 1600 et 1699. Le classicisme se développe particulièrement sous le règne de Louis XIV, qui dure jusqu’en 1715. Sous ce règne se développent des règles propres à la poésie qui vont être prises en charge par certains poètes en particulier.

 

Définition

Le classicisme est porté par des poètes ayant un idéal de clarté, d’ordre et de simplicité qui définissent les règles de la poésie dans des Arts poétiques. Cet idéal de clarté, d’ordre et de simplicité a pour but de ne pas donner l’impression d’être contraint par le vers ou par la forme poétique. Il faut donner l’impression que les phrases coulent toutes seules, et qui vont rimer et présenter les mêmes longueurs à chaque fois. Les auteurs comme Boileau et Malherbe ont donc comme idéal de faire en sorte que le langage soit servi par la poésie, par les vers, par les rimes et que ce ne soit pas la poésie qui contraigne le langage. Ils cherchent une impression de pureté, de clarté, de limpidité, de fluidité, d’ordre. Cette simplicité est justifiée par leur volonté d’aller à l’essentiel

 

Auteurs

Boileau et Malherbe ont écrit des Arts poétiques, qui norment la poésie. Ils vont donner les clefs de la construction d’un poème, c’est un travail long avant d’arriver à cette simplicité.

 

Œuvres

- Malherbe : « Consolation à Monsieur Du Périer sur la mort de sa fille » : poème triste, sincère et émouvant. Malherbe invite Du Périer à préparer lui aussi sa mort.

- Corneille : « Stances à Marquise » : poème dédié à une actrice de Molière, Mademoiselle du Parc, pour lui demander de rester avec lui.

 

Formes

Sonnet, ode, élégie, stances (forme nouvelle, brève, laissée au libre choix du poète : aucune obligation sur la construction des stances du poète. Seule chose importante : dimension musicale, forme courte, développement d’une seule idée).

 

Thèmes

Mesure, sagesse, prudence, tristesse, amour.