Seconde Générale > Histoire-Géographie > Des mobilités généralisées > La France : mobilités, transport et enjeux d'aménagement

LA FRANCE : MOBILITÉS, TRANSPORT ET ENJEUX D'AMÉNAGEMENT

Tu dois disposer d'un abonnement
pour regarder la vidéo

L'abonnement aux Bons Profs permet de profiter de toutes les vidéos de rappels de cours dans toutes les matières de la 6e à la Terminale.

Ces vidéos sont présentées par des professeurs de l'Education nationale et permettent de revoir en quelques minutes toutes les notions du cours.

Demande à tes parents de te créer un compte. C'est très simple et tu pourras démarrer tes révisions immédiatement.

LA FRANCE : MOBILITÉS, TRANSPORTS ET ENJEUX D'AMÉNAGEMENT

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Des flux variés et croissants

 

A. Des flux à toutes les échelles

Il y a des mobilités à l’échelle nationale. Ce sont des mobilités résidentielles. Même si la majorité des mobilités résidentielles, c’est-à-dire des personnes qui changent de logement, s’effectue au niveau régional, on observe aussi des mobilités interrégionales. Dans ce cas-là, les régions qui attirent le plus d’habitants sont les régions du sud et de l’ouest de la France.

La France est traversée par des mobilités européennes. Ce sont des flux de marchandises ou de touristes qui traversent l’Europe et passent par la France.

Il y a aussi des mobilités locales, ce sont des navetteurs, c’est-à-dire des travailleurs qui effectuent des migrations pendulaires et qui, tous les jours, se déplacent pour aller de leur lieu d’habitation à leur lieu de travail.

 

B. Des flux croissants

Les mobilités sont croissantes à l’intérieur du territoire. La France reçoit de plus en plus de touristes internationaux, ce qui explique une augmentation des mobilités internationales sur le sol français.

Il y a de plus en plus de transits de marchandises qui s’effectuent en France. Cela s’explique par l’ouverture du marché européen.

On observe également une augmentation des migrations pendulaires. Avec la périurbanisation, les Français habitent de plus en plus loin de leur lieu de travail. En moyenne, un francilien (habitant d’Île de France) met 34 minutes pour aller de son lieu d’habitation à son lieu de travail. Cette moyenne est deux fois supérieure à la moyenne nationale.

 

II. Des réseaux denses mais inégalement répartis

 

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.