Seconde Générale > SVT > Enjeux planétaires contemporains > Vers une gestion durable des agrosystèmes

VERS UNE GESTION DURABLE DES AGROSYSTÈMES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

LA RECHERCHE DES RENDEMENTS ET DE LA QUALITÉ DANS LA PRODUCTION ALIMENTAIRE

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On part du constat qu’il y a 7 milliards d’êtres humains sur Terre et que nous serons environ 9 milliards à l’horizon 2050. Il y a donc un défi pour nourrir tous ces êtres vivants. Pour l’agriculteur dont le métier est de produire des matières animales ou végétales, il y a un objectif : améliorer ses rendements mais aussi la qualité de ses produits. Depuis les années 1950, on cherche à améliorer les rendements par différents moyens, tous basés sur le concept d’agriculture intensive.

 

I. L’agriculture intensive

 

A. Améliorer les rendements

Pour améliorer les rendements, on a mis au point des engrais de plus en plus performants pour nourrir les plantes qui poussent dans les champs. Cela a pour objectif de nourrir une plus grande partie de l’Humanité. En effet, au niveau d’un agrosystème, l’export des matières cultivées comme l’export de céréales, conduit à un appauvrissement des sols. Quand elles poussent, les plantes puisent des minéraux dans le sol, et quand on les exporte, ces minéraux disparaissent du système agricole. Ces engrais sont donc enrichis en azote, phosphore et potassium. Ils viennent renourrir la Terre.

Par ailleurs, on a mis au point un certain nombre de pesticides, c’est-à-dire tous les produits chimiques visant à se débarrasser des nuisibles et qu’on épand sur les cultures. Ils comprennent les herbicides contre les mauvaises herbes, les fongicides contre les champignons et les insecticides contre les insectes. L’ensemble de ces produits prend aussi le nom de produits phytosanitaires car ils sont censés améliorer la santé de l’espèce végétale cultivée dans l’agrosystème.

Enfin, au niveau de l’élevage, on a mis en place l’élevage intensif (par exemple les poulets en batterie) avec des nourritures spéciales pour tel ou tel type d’élevage, pour produire un maximum de viande dans un minimum d’espace et en un minimum de temps.

 

B. Améliorer les variétés

Par ailleurs, on a cherché à améliorer les variétés agricoles. De tout temps, l’hom

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.