Seconde > Mathématiques > Algorithmes et programmation > Variables informatiques

VARIABLES INFORMATIQUES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Variables informatiques

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Variables informatiques

 

Définition

 

Une variable informatique est utilisée au cours d'un programme pour stocker une information. En d'autres termes, il s'agit d'une boite que le microprocesseur repère par un étiquette. 

Il existe plusieurs types de variables :

- le types numériques qui sont les entiers ou les réels (aussi appelés flottant).

- les types alphanumériques qui sont les chaines de caractères ou string

- les types booléens, qui sont des variables ne pouvant prendre que deux valeurs logiques, TRUE ou FALSE. 

 

1) Afin d'utiliser une variable, il est nécessaire de déclarer au préalable cette variable.

Cela consiste à créer une boite et lui coller une étiquette (son nom) de telle manière que l'ordinateur puisse allouer un espace mémoire libre pour la variable à stocker et puisse la retrouver. 

Exemples :

$A$ : INTEGER (entier)

$bb$ : REAL (réel)

$toto$ : STRING (Chaine de caractères)

On veillera à utiliser le type entier lorsque les nombres que l'on utilise sont entiers, car ils sont moins gourmands en mémoire que les réels. 

 

2) On affecte ensuite les variables, c'est à dire qu'on leur attribue une valeur. 

Exemples :

$A \leftarrow 3$

$bb \leftarrow 1.2$

$toto \leftarrow ['a', 'v', 'e']$

 

3) On peut dès lors effectuer des opérations sur les variables. 

Exemples : 

$A \leftarrow A + 3$

On prend donc la valeur stockée dans $A$, c'est à dire 3 puis on lui ajoute 3 et on stocke le résultat dans $A$. $A$ contient alors la valeur 6.

Si on effectue l'opération $A \leftarrow 2 \times A$, l'ordinateur stocke dans $A$ le résultat du produit de 2 par 6, c'est à dire 12. 

 

4) On remarque que l'ordre des opérations importe.

Exemples : 

$A \leftarrow 3$

$A \leftarrow 2 \times A$ 

On stocke dans A le produit de 2 par 3, c'est à dire 6.

$A \leftarrow A + 3$

On stocke dans $A$ la somme de 6 (l'ancienne valeur de $A$) et de 3, soit 9. 

 

5) On peut effectuer des opérations sur plusieurs variables.

Exemples :

$A \leftarrow 2$

$B \leftarrow  3$

$A \leftarrow A + B$

On stocke dans $A$ la somme de 2 et de 3, soit 5.

$B \leftarrow A + B$

On stocke dans $B$ la somme de 5 (la nouvelle valeur de $A$ après l'opération précédente) et de 3, c'est à dire 8. 

 

Enfin, une variable, en informatique, possède à un moment donné une valeur et une seule.