Seconde > SNT > Internet > Stage - Les réseaux pair-à-pair

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les réseaux pair à pair

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les réseaux pair à pair

 

Il existe différentes utilisations d'internet. On peut par exemple consulter des sites web hébergés sur des serveurs, envoyer des messages et des courriers, mais également échanger des informations et des données par le principe du réseau pair à pair. 

 

Client/serveur

 

Pour récupérer une information sur internet, le principe de client et de serveur est utilisé.

Le client est un programme installé sur l'ordinateur de l'utilisateur qui envoie une requête sur un serveur qui possède une grande capacité de stockage ou de calculs. Ainsi, sur internet, des clients envoient des informations à des serveurs qui répondent avec une information.

Ce mode d'organisation peut être centralisé : plusieurs clients interrogent un seul gros serveur.

Cependant, le serveur doit être suffisamment puissant et doit fournir beaucoup de données pour satisfaire tous les clients. Par exemple, l'envoi d'un mail conduit à l'interrogation d'un serveur de messagerie avec le protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol), qui permet alors d'envoyer un mail à un serveur puis de le récupérer à partir de ce serveur.  

 

Le réseau pair à pair

 

Un autre mode d'organisation peut être un mode ou chaque client peut devenir son propre serveur : c'est le réseau pair à pair ou peer to peer 

Dans ce type de réseau, toutes les machines sont interconnectées. Chaque machine possède un logiciel de protocole peer to peer qui permet de fragmenter le dossier en plusieurs parties et peut demander à l'ensemble du réseau où se situent ces fragments pour pouvoir le reconstituer.

Il n'existe donc pas un unique serveur centralisé qui possède toutes les informations : chaque information est répartie sur l'ensemble du réseau qui répond à chaque requête formulée par un membre du réseau. 

L'organisation en réseau peer to peer n'est pas illégal, tant que les fichiers partagés sont légaux, c'est à dire qui ne sont pas protégés par une loi ou une propriété intellectuelle. Dans le cas contraire, le partage est illégal.

En France, la loi Hadopi protège les oeuvres culturelles et les propriétés intellectuelles de ce que l'on trouve sur internet. 

 

Actuellement, la transmission des données se fait sans discrimination technologique, pour tout type d'organisation du réseau. La neutralité du web est un principe qui garantit l'égalité de tous les flux de données, sans regard de leur destination ni de leur destinataire.

Les fournisseurs d'accès à internet se doivent de transmettre les données sans examiner le contenu, ni l'altérer ni le modifier ou bloquer l'accès à certaines parties d'internet. Chaque utilisateur se trouve donc à égalité avec l'ensemble des utilisateurs qui envoient des données.

Ce principe de neutralité est remis en question dans certains pays, comme les Etats Unis par exemple. Sans neutralité du web, les fournisseurs d'accès à internet peuvent proposer des forfaits avec des connexions privilégiés à certains serveurs.

 

En conclusion, la neutralité du web est la liberté de circuler sur internet, de poster des contenus, d'innover ou de consulter le contenu de notre choix sans être bloqué par des biais technologiques introduits par les fournisseurs d'accès.