Seconde > SVT > L'organisation fonctionnelle du vivant > Transmettre l'information génétique

TRANSMETTRE L'INFORMATION GÉNÉTIQUE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Transmission de l'information génétique : de la cellule œuf à l'organisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Exemple de la grenouille adulte

 

On constate un certain nombre d’organes, eux-mêmes constitués de tissus, eux-mêmes constitués de cellules et enfin elles-mêmes constituées de molécules.

 

 

 

I. Les cellules spécialisées

 

- Au niveau du cerveau, le neurone a pour fonction d’intégrer des messages et de ré-émettre des messages nerveux.

- Au niveau de la peau, les cellules de l’épiderme ont pour fonction de respirer ou bien de sécréter un mucus par exemple.

- Après dissection d'une patte de grenouille, on peut observer en MO après coloration, des cellules musculaires. Elles ont une structure allongée, un cytoplasme un peu particulier avec un ensemble de protéines adaptées à la contraction et au relâchement des cellules.

Chaque cellule a une structure adaptée à une fonction propre. Elles appartiennent à un même organisme et partagent les mêmes gènes, le même caryotype. Le caryotype est l’ensemble des chromosomes d’un organisme qu'on classe par couple d’homologues et qu’on range par ordre décroissant.

 

II. L'expression différentielle des gènes

 

Chaque cellule de cette grenouille possède exactement les mêmes chromosomes porteurs des mêmes gènes et pourtant on arrive à obtenir un neurone qui n’a rien à voir structurellement et fonctionnellement avec une cellule musculaire ou une cellule de l’épiderme. Ainsi, il y a une expression différentielle des gènes : à un moment du développement, une expression différente des gènes aboutit à du neurone, du muscle ou de l’épiderme. (Sur un têtard et on voit déjà une tête, des pattes, des muscles, de la peau. Et à l'âge adulte, on a toujours cette expression.)

Comment expliquer qu’une cellule devienne de l’épiderme et une autre du muscle ?

Certains gènes s’expriment plus que d’autres. A titre d’exemple, chez l’espèce humaine, le caryotype est fait de 46 chromosomes, soit à peu près 2 mètres d’ADN comportant 22 000 gènes. Le neurone et la cellule musculaire n’expriment pas ces 22 000 gènes. Le fait qu’une cellule soit plutôt neuronale ou musculaire, c’est le fait que certains gènes s’expriment plus que d’autres. La transmission génétique est la même pour toutes les cellules mais l’expression des gènes diffère.