Seconde > SVT > Microorganismes et santé > Stage - Microbes et virus

STAGE - MICROBES ET VIRUS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les virus

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les virus sont des micro-organismes pathogènes, ils sont microscopiques et peuvent nous rendre malade. Un virus est plus petit qu’une bactérie, il mesure environ 100 nanomètres. Ces virus sont des parasites cellulaires : ils ont besoin de pénétrer dans les cellules pour se multiplier et ensuite infecter de nouveaux individus.

Les virus ne savent pas se développer en dehors des cellules hôtes. Parfois, ils ne sont donc pas considérés comme des êtres vivants, puisqu’ils ne sont pas capables de se reproduire tout seuls. Ils vont donc infecter un organisme : humain, animal, végétal, et se multiplier dans les cellules de cet organismes, puis ils vont circuler dans cet organisme pour être éventuellement transmis à un nouvel organisme.

 

I. Virose

 

Une virose est une maladie virale, comme par exemple la grippe. Un virus de la grippe possède une sorte de coque externe, appelée capsule ou capside, à l’intérieur de laquelle il y a différentes molécules, et notamment du matériel génétique.

 

 

Autres exemples de viroses : angine virale, varicelle, SIDA (virus du VIH).

 

II. Cycle de développement viral

 

Comment le virus se développe-t-il à l’intérieur d’une cellule qui l’accueille ?

Tout d’abord, le virus entre dans le cellule hôte grâce à des récepteurs (des molécules à la surface de la cellule) : c’est l’infection. Une fois entré, il utilise ce qu’il y a à l’intérieur, notamment le matériel génétique, qui va être transmis dans le noyau, où se trouve le matériel génétique de la cellule hôte.

Le virus est ensuite capable de produire différentes molécules qui vont ensuite être assemblées pour produire de nouveaux virus. Ceux-ci sont alors expulsés à l’extérieur de la cellule et pourront circuler dans l’organisme, comme dans le sang de l’animal, et être transmis à de nouvelles victimes.