Seconde > SVT > Procréation et sexualité humaine > Stage - Mise en place et fonctionnement des appareils sexuels

STAGE - MISE EN PLACE ET FONCTIONNEMENT DES APPAREILS SEXUELS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La mise en fonctionnement des appareils sexuels

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

A la naissance, un bébé est déjà porteur de caractères sexuels primaires. Son appareil génital interne et externe est formé. Si le bébé porte les chromosomes XX, c’est une fille, s’il porte les chromosomes XY, c’est un garçon. Au cours de l’enfance, les taux hormonaux qu’on soit chez la fille ou le garçon restent bas : un enfant ne produit que très peu d’hormones.

 

I. Adolescence

 

A. Filles

Tout change au moment de l’adolescence. En ce qui concerne les filles, l’adolescence se produit entre 11 et 16 ans. Ce sont des âges moyens qui varient d’un individu à un autre. L’adolescence se caractérise par une production croissante d’hormones féminines, les œstrogènes. Ces œstrogènes poussent à des transformations physiques et physiologiques, c’est-à-dire dans le corps de la jeune femme.

Les transformations principales sont l’apparition des cycles menstruels, d’une durée d’environ 28 jours, et avec ces cycles, les premiers ovules (c’est-à-dire un gamète = une cellule reproductrice). Un ovule est produit à chaque cycle.

 

B. Garçons

Chez les garçons, l’adolescence se produit en moyenne légèrement plus tard, entre 11 et 18 ans. L’adolescence se caractérise par une forte augmentation de la production de testostérone.

Cette testostérone permet un fonctionnement différent des testicules par rapport à l’enfance et la production de spermatozoïdes. L’enfant ne produit pas de spermatozoïdes. Il commence à en produire chaque jour plusieurs millions à partir du moment où son taux de testostérone est suffisant.

 

C. Caractères sexuels secondaires

Par ailleurs, lors de l’adolescence, chez les deux sexes apparaissent les caractères sexuels secondaires. Ils viennent secondairement par rapport aux caractères sexuels primaires présents dès la naissance.

Ils peuvent être typiquement féminins comme la formation de la poitrine ou l’affinement de la taille.

Ils peuvent être typiquement masculins, comme la mue prononcée de la voix, un développement de la musculature.

Ils peuvent être mixtes comme l’apparition de la pilosité aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

 

Tous ces caractères permettent d’acquérir la capacité à procréer. A partir du moment où la fille produit des ovules et le garçon des spermatozoïdes, ils sont capables de se reproduire.

 

II. Notion de genre et orientation sexuelle

 

A. Notion de genre

Le sexe biologique est à distinguer de la notion de genre. La notion de genre correspond à l’identité sexuelle, c’est-à-dire la reconnaissance sociale d’une personne en tant qu’homme ou femme. Cela peut venir de la perception des individus alentours, ou bien la façon dont il se perçoit et se sent lui-même.

Chez les personnes transgenres, l’identité de genre est différente du sexe biologique.

 

B. Orientation sexuelle

Une troisième notion parallèle au sexe biologique et à l’identité de genre est l’orientation sexuelle. On n’est plus alors dans la notion de genre, c’est-à-dire reconnaître un individu comme homme ou femme, ni dans la notion de sexe biologique, c’est-à-dire avoir un appareil génital féminin ou masculin.

Quand on parle d’orientation, on parle de l’attirance pour les hommes ou les femmes. On n’est alors plus dans la sphère de la biologique, mais dans la sphère privée.