Sixième > Français > Orthographe et vocabulaire > Sens propre et sens figuré

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Sens propre et sens figuré

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les mots sont parfois employés dans leur sens propre. D'autres fois, ils peuvent être employés dans une tournure figurée, on emploie leur sens figuré.

Par exemple : « Cette pièce est lumineuse » et « ton idée est lumineuse ». On voit bien qu'il y a un mot en commun dans les deux phrases et qu'il ne porte pas le même sens dans chacune des phrases. « Cette pièce est lumineuse » veut dire que la lumière entre dans la pièce, elle est « claire ». Dans « ton idée est lumineuse », cela veut dire qu’on a une idée intelligente. La conclusion est que certains mots ont plusieurs sens comme par exemple « lumineux » peut avoir plusieurs sens.

Au contraire, certains mots n'ont qu'un seul sens possible. Par exemple « magazine », quelle que soit la phrase, il sera toujours employé dans le même sens. Ce type de mot à un seul sens pose moins de problèmes que les mots qui ont plusieurs sens possibles, mais ils sont aussi moins riches.

 

I. Contexte

 

Il faut bien étudier le contexte, car un mot peut varier de sens. Par exemple, « nous dressons ce chiot » : « dresser » prend le sens de « éduquer ». On pourrait le remplacer par « nous éduquons ce chiot ». Dans « je dresse la table », « dresser » voudrait dire « je mets les couvert ». Donc on voit que le verbe « dresser » ne porte pas du tout la même signification en fonction du contexte.

Autre phrase : « Le loup dresse l'oreille » veut dire que le loup écoute attentivement ; « les gardes se dressent contre moi » veut dire que les gardes me font obstacle. On a quatre significations tout à fait différentes du verbe « dresser ».

 

II. Sens propre / sens figuré

 

Le sens propre est le sens le plus courant, c'est le sens dans lequel il n'y a aucune image. Le mot est pris au premier degré. Par exemple « le tonnerre gronde il y a de l'orage ». Le mot tonnerre fait référence au tonnerre dans le ciel lorsqu'il y a de l'orage. Si on dit « un tonnerre d'applaudissements », cela veut dire que les applaudissements sont tellement forts qu'on dirait qu'il y a du tonnerre, donc on voit bien que le sens figuré est un sens détourné qui est fait pour créer une image, qui est fait pour donner une émotion. Dans « un tonnerre d’applaudissements », c'est le sens de l'ouïe qui est sollicité. On veut simplement dire qu'il y a eu beaucoup d'applaudissements, mas c'est une façon imagée de le dire.

 

III. Expressions françaises

 

Les expressions françaises emploient largement le sens figuré. On peut trouver des centaines d’exemples, comme « avoir la main verte ». Si on prend cette phrase au sens propre, on peut penser que « quelqu'un a la main verte » veut dire que quelqu’un a colorié sa main ou a mis sa main dans la peinture. En réalité, l'expression « avoir la main verte » signifie « bien s'occuper des plantes ».

« Être un cordon bleu », ne veut pas dire qu’on est vraiment un cordon bleu, mais qu’on est un bon cuisinier. Ou « être au pied du mur » ne signifie pas qu'on est à côté d'un mur, mais bien qu’on n’a plus le choix. Dans ce cas l'image est parlante, on ne peut plus reculer parce qu'on a l'obstacle derrière nous qui nous empêche de partir, donc on doit prendre une décision. Il y a un lien entre le sens propre et le sens figuré, mais on voit comment l'expression est détournée.

« Jeter son argent par les fenêtres » : il ne s'agit pas vraiment de quelqu'un qui prend ses billets et qui ouvre la fenêtre pour les lancer, mais de quelqu'un qui dépense mal son argent.