SVT


I. Se reproduire sans organes reproducteurs : la reproduction asexuée

 

Les angiospermes, ou plantes à fleurs, ont deux modalités de reproduction : la reproduction sexuée et la reproduction asexuée ou multiplication végétative. Cette capacité de se reproduire sans organes reproducteurs est permise par la totipotence des cellules végétales.

La totipotence est la formation de parties manquantes, autorisée par capacités de dédifférenciation et redifférenciation des cellules végétales. Elle est permise par la capacité qu’ont les plantes à avoir une croissance indéfinie. Ainsi, on peut prendre une cellule d’un végétal (cellule de phloème par exemple), l’isoler et la mettre dans des conditions hormonales favorables (auxine, cytokinine), de sorte qu’elle va se dédifférencier et se redifférencier en un cal, qui ne ressemble pas encore à une plante. Ensuite, par des processus de rhizogénèse (production de racines) ou de cologenèse (production de tige et feuille), on obtiendra une nouvelle plante.

 

La reproduction asexuée c’est donc partir d’un individu parent, le fragmenter en plusieurs petits morceaux, et grâce à cette totipotence et à cette croissance indéfinie, obtenir des individus complets (clones). Ce sont des clones car génotypiquement, ils seront identiques à l’individu initial.

Il existe deux types de reproduction asexuée : les organes végétatifs non spécialisés (bouturage et marcottage) et les organes végétatifs spécialisés (stolons, bulbilles, tubercules, drageons).

 

II. Organes végétatifs non spécialisés

 

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.