Terminale Economique et Sociale > Histoire-Géographie > Idéologies et opinions en Europe > Socialisme et communisme en Allemagne au XXe siècle

SOCIALISME ET COMMUNISME EN ALLEMAGNE AU XXE SIÈCLE

Exercice d'application


Idéologies et opinions en Europe

  • Exercice : La proclamation de la République allemande (novembre 1918)

    Montrez en quoi ces deux documents constituent une étape dans l’histoire du socialisme allemand et en quoi ils sont révélateurs des dissensions entre sociaux-démocrates et communistes.

     

    Document 1 : Philipp Scheidemann, Discours, 9 novembre 1918

    Après l'abdication de Guillaume II, le social-démocrate Philipp Scheidemann proclame la République allemande à Berlin.

    « Le peuple allemand a remporté une victoire totale. Tout ce qui était ancien et pourri s'est écroulé, le militarisme a pris fin ! Les Hohenzollern ont abdiqué ! Vive la République allemande ! Le député du Reichstag Ebert a été proclamé chancelier. Il a été chargé de former un nouveau gouvernement ; tous les partis socialistes y participeront. Notre tâche à présent est de ne pas laisser cette victoire scintillante, cette victoire complète du peuple allemand, être souillée. C'et pourquoi je vous demande de faire en sorte qu'il n'y ait pas de rupture de l'ordre public. Nous devons pouvoir être fiers de ce jour à jamais. Rien ne doit arriver qui puisse être retenu contre nous. Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est de légalité, d'ordre et de sécurité… Contribuez à ce que la nouvelle République allemande que nous voulons établir ne soit pas mise en danger. Vive la République allemande ! »

     

    Document 2 : Karl Liebknecht, Discours, 9 novembre 1918

    Quelques heures plus tard, ce même 9 novembre 1918, l'agitation populaire se renforce et Karl Liebknecht, chef des spartakistes, proclame une autre République, socialiste.

    « Camarades ! Voici l'aube de notre liberté. Jamais un Hohenzollern ne mettra plus le pied ici… Ce sont les esprits de millions de personnes qui ont donné leur vie pour la cause sacrée du prolétariat. Avec les crânes brisés, baignant dans leur sang, ces victimes de la tyrannie ont titubé, suivies par les esprits de millions de femmes et d'enfants morts de chagrin et de misère pur la cause du prolétariat.

    Après eux sont venus les millions et millions de victimes de cette guerre mondiale. Aujourd'hui, une multitude immense de prolétaires impassibles se tient sur la même place, rendant hommage à cette nouvelle liberté. Camarades, je proclame la République socialiste allemande libre qui réunira tous les Allemands dans laquelle il n'y aura plus de serviteurs ; dans laquelle tout travailleur honnête recevra un salaire juste pour son travail. Le règne du capitalisme qui a transformé le continent européen en un marais de sang est brisé. »

     

    Pour vous aider, suivez les indications suivantes :

    1) La question posée semble annoncer deux parties. Mais il est nécessaire de bien expliquer le contexte dans lequel ces deux discours, prononcés à la même date, s’inscrivent (contexte de la fin de la Première Guerre mondiale, de l’effondrement du pouvoir impérial, mentionné dans les deux documents, donc d’une crise profonde de la nation allemande, révolution bolchévique en Russie). Rappeler également l’affirmation de la social-démocratie allemande depuis 1875 (développer). Essayer, autant qu’il est possible, de rappeler le contexte immédiat des derniers jours de la guerre.

    2) Qu’y a-t-il de commun aux deux discours ? Quelles différences perçoit-on ? Sur quoi le document 2 insiste-t-il ? Que condamne-t-il ? Quel avenir politique et social ces deux discours appellent-ils de leurs vœux ?

    3) S’interroger sur la légitimité politique du SPD. Quelle est sa position dans le paysage politique allemand au début du siècle ? Son attitude pendant la guerre ? Par quelle tradition du socialisme est-il inspiré ?

    4) Il faut évidemment insister sur les conséquences que le désaccord fondamental entre communistes et sociaux-démocrates va engendrer (définir clairement les caractères de ce désaccord).
    - Qui sont les Spartakistes ? Comment s’est formé le KPD (Parti communiste allemand) ?
    - Expliquer les événements de janvier 1919.
    - Conséquence à moyen terme de la rupture de janvier 19 : affaiblissement du socialisme allemand.

                     

     

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.