Terminale Economique et Sociale > Histoire-Géographie > Puissances et tensions dans le monde > Les États-Unis et le monde depuis les « 14 points » du Président Wilson (1918)

LES ÉTATS-UNIS ET LE MONDE DEPUIS LES « 14 POINTS » DU PRÉSIDENT WILSON (1918)

Exercice d'application


Puissances et tensions dans le monde

  • Exercice : Étude de documents - Les États-Unis et le monde

    1) Quel mode de vie, les documents 1 et 2, mettent-ils en avant ? Quelle va être l’influence de ce mode de vie (donner des exemples) ?

    2) Par quels moyens les États-Unis sont-ils parvenus à devenir une puissance mondiale incontournable à cette époque ?

    3) En t’aidant des réponses précédentes et de tes connaissances personnelles, explique en plusieurs points quelle place tiennent les États-Unis dans le monde entre 1945 et 1991.

      

    Document 1 : Les accords Blum-Byrnes de 1946

    « Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le cinéma français est en crise […] De leur côté, les États-Unis ont tout un stock de films qu'ils veulent écouler sur le marché européen. Les accords Blum-Byrnes sont des accords économiques d'ensemble sur la libéralisation des échanges entre les États-Unis et la France en échange de prêts avantageux et de l'effacement de la dette française (650 millions de dollars prêtés à la France). Une clause concerne le cinéma : elle met en place un système de "contingentement" ou de "quota à l'écran". Désormais le nombre de films américains diffusés sur le territoire français n'est plus limité […] Tous les fleurons de la production hollywoodienne envahissent les salles françaises et en 1947, 420 millions de spectateurs se ruent au cinéma pour découvrir les films américains : c'est un record inégalé pour les exploitants. »

    Source : Carole Robert, La signature des accords Blum-Byrnes, http://fresques.ina.fr/jalons

     

    Document 2 : Tom Wesselman, Still life 30 et Still life 34, 1963

    84aa247579b0b0b39117cd40d180a2e3b820d0e1.png

    951a57fda9334aff32b0da71e4a22d51239a36b5.png

     

    Document 3 : Le « Plan Marshall », (discours d’Harvard, George S. Marshall, 5 juin 1947)

    « Il est logique que les États-Unis fassent tout ce qui sera en leur pouvoir pour contribuer au retour de conditions économiques normalement saines dans le monde, sans lesquelles il ne peut y avoir de stabilité politique ni de paix assurée. Notre politique n'est dirigée ni contre un pays ni contre une doctrine, mais contre la faim, la pauvreté, le désespoir et le chaos. Son objectif devrait être de remettre l'économie mondiale en état de fonctionner, et d'ainsi permettre l'émergence de conditions politiques et sociales dans lesquelles des institutions libres puissent exister. Une telle assistance, j'en suis convaincu, ne peut être établie sur une base fragmentaire au fur et à mesure qu'apparaît telle ou telle crise. Toute assistance de la part de notre gouvernement doit être non un palliatif, mais un remède. Tout gouvernement qui consent à nous aider dans la tâche de renaissance trouvera, j'en suis sûr, une coopération complète de la part du gouvernement américain. Tout gouvernement qui manœuvre pour arrêter la renaissance d'autres pays ne peut attendre d'aide de notre part.

    De plus, les gouvernements, partis politiques, ou groupes qui cherchent à perpétuer la misère humaine pour en profiter politiquement ou autrement, rencontreront l'opposition des Etats-Unis. »

     

    Document 4 : Les stocks d’armes nucléaires dans le monde depuis 1947

    7a045eeba02c02b6f04356090cbc48c88072e761.png

    Source : AFP, 2010

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.