Terminale Littéraire > Philosophie > Notions philosophiques > Le sujet

LA CONSCIENCE

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le mot conscience vient de cum scientia, c’est-à-dire avec science donc on peut définir la conscience comme une connaissance qui est d’abord de soi, du monde mais aussi du bien et du mal.

La conscience est le propre de l’homme, c’est-à-dire que c’est ce qui le différencie de l’animal. Mais c’est aussi la grandeur de l’homme par rapport à l’animal ; c’est ce que Pascal critique avec sa citation « L’homme est un roseau pensant » dans laquelle il montre que cette grandeur de l’homme liée à sa conscience est une grandeur toute particulière.

Peut-on connaître le moi ?

 

I. Descartes (XVIIe siècle)

Descartes est le premier à avoir fait de la conscience une notion centrale de la philosophie.

Il entend rejeter toute la scolastique, enseignement de son époque qui est un mélange de philosophie d’Aristote et de théologie pour exiger une certitude absolue en sciences et en philosophie. Il s’agit de se calquer sur le modèle des mathématiques à cause de l’exactitude de ces dernières.

Pour fonder le savoir, Descartes doit révoquer en doute l’ensemble des choses que l’on tient pour vrai, et même celles que l’on tient pour très certaines.

Dans la première Méditation métaphysique de Descartes, l’auteur formule une série d’arguments qui visent à révoquer en doute l’ensemble de nos connaissances : la tromperie des sens ; les rêves, car il n’existe aucun critère qui permette de différencier les rêves de la réalité donc on ne peut jamais vraiment savoir si l’on rêve ou pas ; le malin génie, c&

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.