Terminale Littéraire > Philosophie > Notions philosophiques > Le sujet

Tu dois disposer d'un abonnement
pour regarder la vidéo

L'abonnement aux Bons Profs permet de profiter de toutes les vidéos de rappels de cours dans toutes les matières de la 6e à la Terminale.

Ces vidéos sont présentées par des professeurs de l'Education nationale et permettent de revoir en quelques minutes toutes les notions du cours.

Demande à tes parents de te créer un compte. C'est très simple et tu pourras démarrer tes révisions immédiatement.

LE DÉSIR

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le désir est une tension ou un mouvement vers un objet que l’on imagine et qui est source de satisfaction. On peut caractériser le désir comme un manque, même comme une souffrance, qu’on cherche à faire disparaître en obtenant l’objet de la satisfaction.

Il est important de distinguer le désir et le besoin : le besoin est nécessaire, il appartient au domaine de la survie du corps, là où le désir serait un petit plus superficiel, on pourrait s’en passer. Il est impossible de parler du besoin humain sans parler de l’histoire. Il faut parler du besoin humain toujours en rapport des forces productives de l’homme. Ainsi aujourd’hui, le fait de prendre une voiture n’appartient pas au domaine du besoin strict (on ne va pas mourir de faim si on n’a pas de voiture), mais pourtant on a besoin d’une voiture pour aller travailler. Le besoin est donc toujours relatif à une époque et une période donnée.

Une autre distinction est celle entre le désir et la volonté. On dit souvent que l’on veut quelque chose que l’on ne désire pas ou que l’on désire des choses que l’on ne veut pas. Par exemple, je désire rester dormir mais je veux aller travailler. Le désir serait donc quelque chose que je subis, que je ne choisis pas, là où la volonté serait librement déterminée. La volonté appartiendrait donc au domaine de la liberté, alors que le désir serait du domaine de la passivité et du déterminisme.

Trois auteurs sont importants lorsque l’on part du désir.

 

I. Platon, Gorgias

Chez Platon, on a souvent à faire à un dialogue entre Socrate et un adversaire. Dans le texte Gorgias, Platon oppose Socrate à un sophiste, Calliclès, qui propose une conception du désir particulière.

 

Calliclès et l’hédonisme radical

Calliclès nous dit que pour être heureux, il faut satisfaire absolument tous ses désirs et essayer de désirer le maximum. Il soutient donc une position hédoniste. L’hédonisme c’est l’idée selon laquelle le bonheur c’est le plaisir. On peut même dire que l’hédonisme de Calliclès est radical puisque pour lui il faut obtenir un maximum de plaisir. La position hédoniste de Calliclès va plus loin en soutenant l’idée que si le bonheur c’est obtenir un maximum de plaisir, alors le bonheur n’est pas réservé à tout le

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.