Terminale Littéraire > Philosophie > Notions philosophiques > Le sujet

Tu dois disposer d'un abonnement
pour regarder la vidéo

L'abonnement aux Bons Profs permet de profiter de toutes les vidéos de rappels de cours dans toutes les matières de la 6e à la Terminale.

Ces vidéos sont présentées par des professeurs de l'Education nationale et permettent de revoir en quelques minutes toutes les notions du cours.

Demande à tes parents de te créer un compte. C'est très simple et tu pourras démarrer tes révisions immédiatement.

LA PERCEPTION

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

La perception est l’activité par laquelle le sujet, à partir des informations livrées par les sens, fait l’expérience du monde. Il faut aussi définir le terme d’interprétation puisque c’est une notion utile à la problématisation. Interpréter est donner un sens, trouver une signification à quelque chose. Par exemple, Freud interprète les rêves, il leur donne un sens.

 

I. La perception nous ouvre à la réalité

L’opinion commune sur la perception est qu’elle nous ouvre à la connaissance de la réalité. La connaissance due à la perception est tout d’abord une connaissance directe de la réalité. En effet, dans la perception, les objets se présentent comme en chair et en os. Russel fait la différence entre la connaissance par accointance et la connaissance par description. La connaissance par accointance est la connaissance par perception, directe, quand l’objet est là. La connaissance par description est indirecte, quand on décrit un objet qui n’est pas présent.

Ensuite, cette connaissance est déterminée. La connaissance perceptive est toujours celle d’un ceci et d’un maintenant. Aristote nous dit qu’il y a une différence entre la connaissance perceptive et la connaissance scientifique. La connaissance perceptive, dit le philosophe, ne nous délivre ni l’universel, ni le pourquoi. En effet, quand je perçois, je perçois toujours des choses particulières et pas de l’universel. Au contraire, la science formule des énoncés à vocation universelle. De même, quand je perçois le monde, je ne perçois pas le pourquoi : quand je regarde une éclipse, quand je la perçois, je ne perçois pas la raison de l’éclipse. Pour Aristote, il y a donc une différence entre la perception et la connaissance scientifique. Rappelons cependant que pour ce dernier, c’est à partir de la connaissance perceptive que je vais pouvoir généraliser pour tendre vers la connaissance scientifique. Une série répétée d’observa

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.