Terminale Scientifique > SVT > Génétique et évolution > Stage - La vie fixée chez les plantes

STAGE - LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES

Exercice d'application


Génétique et évolution

  • Exercice : La culture de la vanille

    La « gousse » de vanille est produite par une plante de la famille des Orchidées, Vanilla planifolia. La vanille est une des épices les plus chères au monde, du fait de la main d’œuvre qu’elle nécessite. En effet, la vanille ne produit aucune gousse en dehors de sa région d’origine sans une opération manuelle appelée « mariage ».

    À partir de l’exploitation des documents proposés mise en relation avec vos connaissances, expliquer pourquoi la culture de la vanille en dehors de son aire géographique d’origine nécessite une opération manuelle afin de produire des « gousses ».

     

    Document 1 : répartition de Vanilla planifolia dans le monde (régions de culture et région d’origine de l’espèce)

    vanille1.png

    image.png

    D’après le site http://bioweb.uwlax.edu

     

     

    Document 2 : caractéristiques de la fleur de vanille

     vanille2.png

    La fleur de vanille présente une membrane, le rostellum recouvrant le stigmate empêchant tout contact entre les pièces mâles et femelles.

    Les pollinies, particularité des orchidées, sont des petites masses gluantes de grains de pollen.

    La fleur de vanille ne produit aucun nectar (liquide sucré attractif pour des insectes ou d’autres animaux). Cependant, elle dégage des molécules odorantes telles que : 1,2- diméthylcyclopentane, acétate d’éthyle, 1,8-cinéole et trans-ocimène.

     

    Document 3 : l’insecte pollinisateur de la vanille

    Pendant longtemps, une abeille du genre Melipona fût considérée comme l’insecte pollinisateur naturel de la vanille. Cependant, bien que la Melipona visite habituellement les fleurs de vanille, sa taille serait insuffisante pour accrocher les pollinies au moment de son entrée dans la fleur.

    L’abeille de l’espèce Euglossa viridissima est aujourd’hui considérée comme le pollinisateur naturel le plus probable de Vanilla planifolia.

    L’abeille présente une taille permettant l’accrochage des pollinies. En outre, des abeilles Euglossa viridissima porteuses de pollinies de vanille ont été observées.
    Cette abeille est connue pour être fortement attirée par des substances odorantes comme le 1,8-cinéole.

     

    Abeille du genre Euglossa portant des pollinies d’orchidées sur le dos

    vanille3.png

    D’après le site http://www.infojardin.com

     

     

    Document 4 : distribution de l’abeille Euglossa viridissima dans le monde

     vanille4.png

     Capture_d%E2%80%99e%CC%81cran_2016-10-25_a%CC%80_10.19.33.png

    D’après le site http://www.discoverlife.org

      

    Document 5 : le « mariage » de la fleur de vanille, opéré manuellement

    Lorsque la vanille fût introduite en 1819 à la Réunion, la production naturelle d’une gousse était un fait rarissime.

    C’est en 1841 qu’un jeune esclave, Edmond Albius, mit au point la technique (qui sera ensuite nommée « mariage ») permettant la production de gousses avec des taux de réussite très importants.

    vanille5.png

    D’après le site http://www.mi-aime-a-ou.com

     

    Protocole de la technique de mariage :

    a. Déchirer les pétales pour mettre à jour les organes sexuels.

    b. À l’aide d’une aiguille, soulever le rostellum.

    c. Avec le bout d’un doigt, rabattre l’étamine pour mettre en contact les pollinies avec le stigmate

     

     

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.