Terminale > SES > Classes, stratification et mobilité sociales > L'incontournable du chapitre

L'INCONTOURNABLE DU CHAPITRE

Exercice d'application


Classes, stratification et mobilité sociales

  • Exercice : La mobilité sociale en France

    Document 1 :

    sesclasse.png 

     

    Document 2 : Table de mobilité

     1354.jpg

      

    Document 3 : La licence : un choix toujours périlleux pour les bacs pros et technos

    Tous les bacheliers ne sont pas égaux face à la licence. Si la précieuse collante autorise son détenteur à intégrer l’univers de l’enseignement supérieur, « les perspectives de réussite sont fortement corrélées au type de baccalauréat obtenu », souligne le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans une note que Lemonde.fr s’est procurée. Selon ce document, un étudiant sur deux issu d’un bac général obtient une licence en trois ou quatre ans, contre seulement 6,4 % des bacs professionnels.

    La licence est le premier jalon des études longues et souvent, celles-ci s’avèrent plus longues que prévu. En effet, comme le révèlent les indicateurs 2014, qui portent sur les inscrits en 2010-2011, réussir sa licence en trois ans est un défi que ne relèvent que 28 % des étudiants inscrits pour la première fois en L 1 (générale ou professionnelle) ; 12 % l’obtiennent avec une année supplémentaire. On note toutefois une légère amélioration par rapport aux étudiants inscrits en licence en 2009, qui ont été moins de 27 % à décrocher sans redoubler leur licence.

    Que deviennent les autres ? Beaucoup d’entre eux abandonnent après une ou deux années d’études, c’est le cas de 32 % de ceux qui avaient obtenu un baccalauréat général. Quant aux baccalauréats technologiques ou professionnels, ils sont respectivement 70 % et 84 % à abandonner après un an ou deux en licence.

    Des résultats très inquiétants que le ministère s'efforce de relativiser : « ces abandons ne sont pas obligatoirement synonymes d’échecs. Une partie des étudiants concernés se réoriente vers des filières non universitaires : sciences, technologies et santé (STS), écoles d’ingénieur, de management, de santé ou d’art », affirme le ministère dans sa note. A la lettre près, la même phrase avait été utilisée par le ministère pour qualifier les indicateurs de la session 2013.

    Après la licence, l’avenir s’éclaircit

    Une fois passées les premières années, les taux de réussite s’améliorent. Ainsi, 77 % des étudiants qui s’inscrivent en L 3 générale obtiennent leur diplôme à la fin de l’année ; le taux de réussite monte à 89 % pour les étudiants en licence professionnelle. Enfin, la licence en poche, l’avenir universitaire de l’étudiant s’éclaircit : 54 % obtiennent un master en deux ans et 11 % après une année supplémentaire.

    La licence fait donc office d’épreuve sélective pour les candidats à des études longues. Il existe des filières plus sûres pour éviter l’impasse de plusieurs années d’études débouchant sur aucun diplôme : les filières courtes. Les trois quarts des étudiants inscrits en DUT en 2011 ont obtenu leur diplôme en deux ou trois ans.

    Le Monde, 9 février 2016, Laura Buratti & Eric Nunès

     

    Document 4 :

    sesclasse3.png 

    Questions

    1) Document 1 : Dans quelle mesure l'intégration sur le marché du travail est-elle corrélée à l'intégration au sein du système éducatif ?

    2) Document 2 : Rappelez les grandes lignes de la thèse du déversement d'A. Sauvy, et expliquez sa pertinence à la vue des données du deuxième document.

    3) Document 1 et 3 : A la lecture de l'article paru dans le journal Le Monde, quels arguments nous permettent de formuler l'hypothèse d'inégalités scolaires auto-entretenues ?

    4) Document 2, 3 et 4 : A l'aide de la notion de capital culturel théorisée par Pierre Bourdieu, quels liens peut-on faire entre la réussite scolaire, le type de professions exercées, et la détention d'un capital culturel conséquent ?

    5) Rédigez une brève synthèse, à partir des informations des documents ci-dessous et de vos propres connaissances, où vous ferez l'analyse des conditions de la mobilité et de la reproduction sociales.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.