Terminale > SES > Économie approfondie (Spé) > Instabilité financière et régulation

INSTABILITÉ FINANCIÈRE ET RÉGULATION

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les marchés financiers et leurs acteurs

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’activité financière est une activité essentielle qui permet de mettre en relation les agents économiques en besoin de financement, c’est-à-dire ceux qui ont besoin d’argent pour financer leurs investissements, et les agents économiques à capacité de financement, c’est-à-dire les agents économiques qui ont une épargne qu’ils vont pouvoir prêter pour qu’elle soit investie par d’autres agents économiques.

Les agents économiques en besoin de financement ont plusieurs solutions lorsqu’ils veulent collecter leurs investissements. Parfois, ils peuvent s’autofinancer, on parle de financement interne, s’ils ont assez d’épargne. Sinon, ils peuvent emprunter. Deux formes d’emprunts existent :

- Les entreprises peuvent avoir recours à un financement indirect intermédié, le prêt bancaire, c’est-à-dire qu’elles empruntent de l’argent auprès de banques moyennant le versement d’un taux d’intérêt.

- Elles peuvent aussi avoir recours au financement direct, c’est-à-dire qu’elles vont directement sur le marché financier collecter l’épargne des épargnants pour se financer.

 

I. Le marché des capitaux

 

Quand les agents économiques vont sur le marché financier, quand ils font un financement direct, ils se rendent sur le marché des capitaux. Il existe plusieurs types de marché des capitaux. On en présente uniquement trois.

 

A. Le marché des changes

Le marché des changes est le marché sur lequel sont cotées les différentes devises (euros, dollars, yens, francs suisses, etc.). Les entreprises ont besoin d’échanger de la monnaie sur le marché des changes lorsqu’elles font des importations ou des exportations ou encore quand elles achètent ou vendent des titres d’autres entreprises.

 

B. Le marché des actions

Le marché des actions est le marché sur lequel les entreprises émettent des titres, c’est-à-dire des titres de propriétés de leur entreprise, ce qui leur permet de collecter de l’argent pour investir. Le marché des actions est lui-même divisé en plusieurs marché, notamment un marché sur lequel les entreprises émettent, et un autre qui est un marché de l’occasion où ces titres sont revendus.

 

C. Le marché des matières premières

Le marché des matières premières est de plusieurs types. Il existe un marché de l’énergie, un marché pour chaque métal, un marché pour chaque produit agricole, etc.

 

D. Comptant ou à terme

Tous ces titres échangés sur tous ces marchés peuvent être achetés comptant ou à terme.

- Quand on achète comptant, le paiement, donc la cotation se fait simultanément au transfert de propriété. C’est-à-dire que je vais acheter une tonne de blé sur le marché des matières premières agricoles et je vais l’avoir tout de suite.

- L’achat à terme diffère le transfert du titre de propriété par rapport à l’achat. Je vais acheter aujourd’hui une tonne de pommes de terre au prix d’aujourd’hui mais pour une livraison dans un an. Cela sert aux entreprises à se protéger des variations de prix. Si une entreprise produit des chips et qu’elle a peur que le prix des pommes de terre explose, elle peut acheter aujourd’hui une tonne de pommes de terre au prix du jour.

 

II. Les acteurs de la globalisation de la finance

 

Les premiers acteurs de la globalisation de la finance sont tout d’abord les entreprises puisque ce sont elles qui importent, exportent, achètent des devises, émettent des titres sur les marchés financiers mondiaux et donc obtiennent des financements à l’échelle internationale.

Les banques sont des acteurs qui collectent l’épargne des épargnants et qui peuvent par un simple jeu d’écritures transférer d’un pays à l’autre des centaines de milliers de devises.

Les fonds, comme les fonds de pension, collectent aussi l’épargne des épargnants pour la transformer en titre pour la faire fructifier.

Les États jouent aussi un rôle en émettant des titres, leurs emprunts, notamment des bons du Trésor. En France, 50 % de la dette française est détenue par des non-résidents (des personnes qui vivent hors de la France) et une bonne partie de la dette n’est pas libellée en euros mais en devises étrangères.

D’autres acteurs interviennent aussi, comme les assurances, etc.