Terminale > SES > Science économique > Annale - Les avantages du commerce international

ANNALE - LES AVANTAGES DU COMMERCE INTERNATIONAL

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le rôle des entreprises dans la mondialisation de la production

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les entreprises qui participent à la mondialisation sont appelées firmes transnationales (FTN). Ce sont des entreprises qui ont au moins une filiale à l’étranger et qui produisent en dehors de leur pays d’origine grâce à leur(s) filiale(s). S’il n’y a que des unités de commercialisation à l’étranger, on ne peut pas parler de FTN : il faut obligatoirement qu’une partie de la production se fasse à l’étranger.

Les investissements directs à l’étranger (IDE) permettent aux FTN de se constituer en implantant ou rachetant des unités de productions à l’étranger. La nationalité d’une FTN est celle de l’implantation de sa maison-mère.

 

Quelles sont les stratégies des FTN pour choisir les pays dans lesquels elles implantent leur(s) filiale(s) ?

Ces stratégies relèvent de Décomposition Internationale des Processus Productifs (DIPP), c’est-à-dire que les entreprises vont s’implanter dans les endroits où elles pourront bénéficier des avantages comparatifs des différents pays. Par exemple, elles peuvent faire une partie de leur production qui nécessite beaucoup de main-d’œuvre et peu de qualification dans certains pays, mais d’autres parties qui nécessitent beaucoup de qualification dans d’autres pays. Elles peuvent éventuellement produire en fonction des ressources du pays. Pour une voiture par exemple, les tissus pour les sièges peuvent être produits en Asie, les circuits électroniques en Europe ou en Amérique, etc. Ces pièces vont être rassemblées avant la commercialisation. Pour certaines voitures, le châssis peut traverser plusieurs fois la frontière pour être monté progressivement. La DIPP fait que l’on va produire des petits bouts du produit fini à différents endroits de la planète puis les recomposer ultérieurement. Cela peut se faire en vertu de deux stratégies différentes mais par forcément antagoniques :

- Il peut y avoir recherche de compétitivité-prix. Les entreprises peuvent vouloir chercher chaque élément de leur produit fini là où cela leur coûtera le moins cher, ou là où elles auront davantage de ressources. On va produire les parties qui nécessitent beaucoup de main-d’œuvre là où elle est abondante et bon marché. On va produire les parties nécessitant une grande quantité d’une ressource là où cette ressource est abondante. Il y a une quête de rationalisation des prix : on cherche à produire à moindre coût pour augmenter la compétitivité-prix.

- La seconde stratégie est appelée stratégie de marché, c’est-à-dire qu’on cherche parfois à s’implanter au plus près des consommateurs pour pouvoir répondre au mieux à leur demande. C’est une façon d’augmenter la compétitivité hors-prix, c’est-à-dire d’améliorer la qualité de la réponse à la demande locale.

Tous ces éléments permettent d’expliquer le développement des FTN et leur participation à la DIPP. On assiste à une véritable explosion du nombre de FTN puisqu’on a plus de 80 000 FTN dans le monde, avec en moyenne 10 filiales chacune.