Terminale > SES > Science économique > Annale - UEM et interdépendance des politiques conjoncturelles

ANNALE - UEM ET INTERDÉPENDANCE DES POLITIQUES CONJONCTURELLES

Exercice d'application


Mondialisation, finance internationale et intégration européenne

  • Exercice : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire - Annale Bac

     

    Sujet : À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que l’Union Économique et Monétaire (UEM) cherche à renforcer l’interdépendance des politiques conjoncturelles de ses États membres.

     

    Document 1

    Depuis le 1er janvier 2015, 19 États ont adopté la monnaie unique et font donc partie de la zone euro. Le dernier pays à rejoindre la zone euro a été la Lituanie.
    Afin de garantir la stabilité macroéconomique de l'UEM, les États membres ont défini en 1997 un Pacte de stabilité et de croissance (PSC), qui constitue un engagement politique sur le contrôle des déficits publics. Accompagné de plusieurs directives, ce texte permet d'éviter les déficits budgétaires excessifs des États membres et de renforcer la convergence des politiques économiques. À l'origine, ce dernier impose aux États de maintenir leur déficit public en dessous de 3% du PIB et leur dette publique inférieure à 60% du PIB, sauf circonstances exceptionnelles.

    Or la crise économique, qui a fait bondir la dette et le déficit publics des États membres, a profondément modifié la situation.

    Source : www.touteleurope.eu

     

    Document 2

    Taux de variation annuel des prix entre 2013 et 2015, par pays et dans la zone Euro (en %)

     

    2013

    2014

    2015

    France

    0,9

    0,5

    0,0

    Allemagne

    1,5

    0,9

    0,2

    Italie

    1,2

    0,3

    0,0

    Luxembourg

    1,7

    0,6

    0,5

    Pays-Bas

    2,5

    1,0

    0,6

    Portugal

    0,3

    -0,3

    0,5

    Zone Euro

    1,4

    0,4

    0,0

    Source : Banque de France, 2016.

     

    Document 3

    L’Union européenne a mis en place un cycle annuel de coordination des politiques économiques, appelé « semestre européen ». Chaque année, la Commission européenne analyse en détail les plans de réformes budgétaires, macro-économiques et structurelles des États membres de l’UE, auxquels elle adresse des recommandations par pays pour les 12 à 18 mois suivants. Ces recommandations contribuent également à réaliser les objectifs à long terme de la stratégie de l’UE en faveur de l’emploi et de la croissance -la stratégie Europe 2020- dont le suivi et la mise en œuvre sont assurés dans le cadre du semestre européen.

    En octobre 2015, la Commission a décidé de continuer à simplifier le semestre européen. Il s’agit notamment d’intégrer davantage les considérations nationales et celles de la zone euro, d’accorder une plus grande importance aux résultats en matière d’emploi et dans le domaine social, d’améliorer le dialogue démocratique, d’encourager la convergence.

    Source : www.europa.eu

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.