Troisième > Allemand > Grammaire > Les déclinaisons

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les déclinaisons expliquées - Partie 1

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Rappel : les fonctions en français

 

- Sujet

- COD

- COI

Exemple : « Tu as offert un portable à ta sœur. » Tu (sujet) as offert un portable (COD) à ta sœur (COI).

Il est facile d'identifier le sujet. On se pose la question : « Qui fait l'action ? » C'est « tu » : le sujet. On a ensuite deux éléments : « un portable » et « à ta sœur ». Pour savoir s'il s'agit d'un COD ou d'un COI, on se pose la question s'il s'agit d'une complément d'objet direct (COD) ou indirect (COI). 

Lorsqu'on cherche la réponse à la question « quoi ? » ou « qui ? », « un portable » est la réponse à une question directe, cela signifie que « un portable » est ici un objet direct.

En revanche, le dernier élément ici, « à ta sœur », répond à la question indirecte « À qui ? ». On a aussi des COI qui répondent à la question : « À quoi ?, De qui ?, De quoi ? », par exemple. Dès qu'on passe par cette préposition, c'est comme un détour : le chemin devient indirect. « À ta sœur » est donc un COI. Le COI est souvent utilisé pour identifier le destinataire d'une action.

Exemple : « Ma cousine me racontera mon voyage. » Le sujet est « ma cousine », c'est elle qui fait l'action de raconter. Elle raconte quoi ? Son voyage, il s'agit donc du COD. Et enfin, à qui ? À moi, le « me » est ici le COI. Ainsi, on peut avoir autre chose qu'un groupe nominal en COI.

 

II. Et en allemand ?

 

- Sujet = le nominatif

- COD

- COI

Exemple : Der Lehrer gibt dem Schüler den Stift. Der Lehrer (sujet) gibt dem Schüler (COI) den Stift (COD).

Ici, l'action c'est donner, « geben ». Pour identifier le sujet, on se demande : « qui donne quoi à qui ? » C'est « der Lehrer », qui va faire l'action de donner, on l'identifie comme sujet. Ensuite, on s'intéresse à ce qu'il donne : « Il donne quoi ? », il donne le crayon, « den Stift », c'est le COD. Et enfin, le COI, il donne le crayon « à qui ? », à l'élève. Donc ici, « dem Schüler » est le COI. 

On constate qu'il n'y a pas le « chemin indirect » comme toute à l'heure, on n'a pas de préposition. En allemand, on n'a pas besoin de préposition, pour indiquer le destinataire. Ici, on reconnaît le COI simplement parce qu'il possède un article. C'est l'article qui porte l'indication du fait qu'il soit destinataire de l'action.

Lorsque je regarder les articles, tous sont masculins : le prof, l'élève et le crayon. Sauf que, à chaque fois, l'article est différent : der, dem et den. C'est comme si l'article était une étiquette qui montre le rôle de chacun. Qui a le rôle de donner ? C'est le professeur, « Der Lehrer », puisqu'il apporte l'article « der ». Je sais que l'élève, c'est pas le COD, car on ne donne pas l'élève, on donne le crayon. « Den Stift » est le COD et « dem Schüler » le COI, car il s'agit du destinataire. 

 

Les cas en allemand

En allemand, on appelle cela des cas.

- Le cas du sujet est le nominatif. Il est utilisé à chaque fois qu'il y a un sujet dans la phrase. Dès qu'il y a un sujet ou un attribut du sujet, on est dans le nominatif.

- Le COD fait appel à l'accusatif. C'est le cas pour le crayon dans l'exemple, « den Stift ».

- Le COI fait appel au datif.

- Le génitif sert à exprimer l'appartenance, la possession. On l'utilise quand on souhaite indiquer la fonction de complément du nom. Par exemple « la voiture de mon voisin ». « De mon voisin » indique le possesseur de la voiture. Dans cette configuration, on utilise le génitif en allemand. 

 

Tableau des articles définis

 

Fonction

Cas

Masculin

Féminin

Neutre

Pluriel

Sujet/ attribut du sujet

Nominatif

der

die

das

die

COD

Accusatif

den

die

das

die

COI

Datif

dem

der

dem

den_n

Complément du nom

Génitif

des_s

der

des_s

der