Troisième > Français > Orthographe et vocabulaire > Stage - Les homonymes

STAGE - LES HOMONYMES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les homophones et homographes

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les homophones

 

Les homonymes sont une grande famille qui regroupe à la fois ce qu’on appelle les homophones, c’est-à-dire, les mots qui ont le même son, et les homographes, c’est-à-dire, les mots qui s’écrivent de la même manière. Quelques exemples d’homophones :

« Cru » et « crû »

« Du » et « dû »

« Quel » et « qu’elle »

« Quelque » et « quel que »

« Quoique et « quoi que »

Il y a une légère variation orthographique entre les deux mots.

 

Les homographes

 

Les homographes s’écrivent exactement de la même manière mais ne se prononcent pas forcément de la même façon. Par exemple :

« Un couvent » et « elles couvent »

« Des portions » et « nous portions »

« Le fils à maman » et « des fils de fer »

« Content » et « ils content ». Le premier est un adjectif et le deuxième un verbe.

 

Certains mots sont parfois à la fois homophones et homographes, c’est-à-dire qu’ils se prononcent de la même manière mais qu’aussi ils s’écrivent de la même manière. Par exemple, le mot « glace » peut être la « glace » que l’on mange ou la « glace » dans laquelle on se regarde. Un mot comme « faille », par exemple, peut être la « faille » dans la montagne et « faille » dans une phrase comme « dommage qu’il faille que je parte ». « Son » peut être un déterminant possessif : « son chien », mais ça peut être aussi un nom commun, « le son ». Ils s’écrivent de la même manière et ils se prononcent de la même manière. C’est pareil pour « palais » comme dans le « palais royal » et le « palais » qui est dans la bouche.