Troisième Générale > Français > Agir dans la cité : individu et pouvoir > Le théâtre tragique

LE THÉÂTRE TRAGIQUE

Exercice - Antigone face à Ismène



L'énoncé

Extrait : Jean Anouilh, Antigone, 1946 © Éditions de la Table Ronde

Tout oppose Antigone à sa sœur aînée « la blonde, la belle, l’heureuse Ismène ». Au matin, la raisonnable Ismène tente de persuader Antigone de ne pas aller enterrer leur frère Polynice, qualifié de traite pour s’être entretué avec son frère Etéocle. Elle ne sait pas que cette dernière a déjà désobéi aux ordres de son oncle Créon, le roi de Thèbes…

 

ISMÈNE. – Tu sais, j’ai bien pensé, Antigone.

ANTIGONE. – Oui.

ISMÈNE. – J’ai bien pensé toute la nuit. Tu es folle.

ANTIGONE. – Oui.

ISMÈNE. – Nous ne pouvons pas.

ANTIGONE après un silence, de sa petite voix. – Pourquoi ?

ISMÈNE. – Il nous ferait mourir.

ANTIGONE. – Bien sûr. À chacun son rôle. Lui, il doit nous faire mourir, et nous, nous devons aller enterrer notre frère. C’est comme cela que ç’a été distribué. Qu’est-ce que tu veux que nous y fassions ?

ISMÈNE. – Je ne veux pas mourir.

ANTIGONE doucement. – Moi aussi j’aurais bien voulu ne pas mourir.

ISMÈNE. – Écoute, j’ai bien réfléchi toute la nuit. Je suis l’aînée. Je réfléchis plus que toi. Toi, c’est ce qui te passe par la tête tout de suite, et tant pis si c’est une bêtise. Moi, je suis plus pondérée6. Je réfléchis.

ANTIGONE. – Il y a des fois où il ne faut pas trop réfléchir.

ISMÈNE. – Si, Antigone. D’abord c’est horrible, bien sûr, et j’ai pitié moi aussi de mon frère, mais je comprends un peu notre oncle.

ANTIGONE. – Moi je ne veux pas comprendre un peu.

ISMÈNE. – Il est le roi, il faut qu’il donne l’exemple.

ANTIGONE. – Moi, je ne suis pas le roi. Il ne faut pas que je donne l’exemple, moi… Ce qui lui passe par la tête, la petite Antigone, la sale bête, l’entêtée, la mauvaise, et puis on la met dans un coin ou dans un trou. Et c’est bien fait pour elle. Elle n’avait qu’à pas désobéir !

ISMÈNE. – Allez ! Allez !… Tes sourcils joints, ton regard droit devant toi et te voilà lancée sans écouter personne. Écoute-moi. J’ai raison plus souvent que toi.

ANTIGONE. – Je ne veux pas avoir raison.

 

6 calme, modérée

 


  • Question 1

    Ismène essaie-t-elle de persuader ou de convaincre Antigone de ne pas enterrer son frère ? Grâce a quel champ lexical le voit-on ?

  • Question 2

    Comment est exprimée l’opposition de caractère entre les deux sœurs ? Quel rôle est attribué à chacune d’elles ?

  • Question 3

    Par quelles expressions enfantines Antigone réagit-elle ?

  • Question 4

    Dans cet extrait, comment la mention de la mort exprime-t-elle le tragique ?

  • Question 5

    Comment Antigone justifie-t-elle son entêtement face aux explications de sa sœur ?

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.