Troisième > Histoire-Géographie > Le monde depuis 1945 > Un monde bipolaire au temps de la Guerre froide

UN MONDE BIPOLAIRE AU TEMPS DE LA GUERRE FROIDE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Un monde bipolaire au temps de la Guerre froide

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Quelles sont les puissances qui s’affirment après 1945 ? Quels sont les conflits qui marquent cette période en Europe et hors de l’Europe ? On parle de « monde bipolaire » pendant la Guerre froide puisque l’on a deux pôles : le pôle américain et le pôle soviétique. Ce sont deux pôles ennemis. Alors pourquoi ces deux pays alliés durant la Seconde Guerre mondiale deviennent-ils ennemis à la fin de cette guerre et s’engagent-ils dans un nouveau conflit qu’on appelle la Guerre froide ?

 

I. Deux mondes antagonistes

 

L’Union soviétique (URSS) et les É
tats-Unis représentent deux modèles antagonistes, fondés sur deux idéologies, c’est-à-dire deux conceptions du monde, de la politique et de la société, qui sont radicalement différentes. D’un côté, les Américains défendent le principe de la démocratie libérale, fondée sur le capitalisme. De l’autre, l’URSS veut développer un modèle communiste. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, ces deux idéologies n’étaient pas en contact alors que la révolution bolchévique a eu lieu en Russie en 1917. Mais il se trouve qu’à la fin de la guerre, en 1945, dans l’Europe ruinée, les deux modèles se font face, puisque les troupes soviétiques sont en Europe de l’Est et les troupes américaines sont en Europe de l’Ouest.

Or, les Américains sont inquiets de l’expansion du communisme en Europe puisqu’effectivement les territoires qui ont été libérés par l’URSS deviennent communistes entre 1945 et 1948. Les Américains, qui s’inquiètent de cette progression, décident en mars 1947 par la voix de leur président, Harry Truman, d’énoncer la stratégie de l’endiguement. Elle spécifie que, désormais, les Soviétiques n’iront pas plus loin que là où ils sont au moment où la doctrine est énoncée. C’est à cette époque que l’expression « rideau de fer » se concrétise en Europe, et qui sépare donc l’Est contrainte d’adhérer au modèle soviétique et l’Ouest bénéficiaire du Plan Marshal (1948), une aide très importante concédée à cette partie de l’Europe pour sa reconstruction et sont alliance américaine.

 

II. Un conflit global

 

Ce conflit qui démarre en 1947 peut être définit à partir de deux points : 

- Ce conflit global ne se caractérise pas par un affrontement direct entre les deux grands, États-Unis et URSS, mais par un certain nombre de conflits délocalisés. À 
partir des années 1950, la Guerre froide s’étend à d’autres parties du monde. En Corée se déroule entre 1950 et 1953 une guerre à laquelle les Américains participent. La Guerre froide est aussi un conflit global parce qu’elle concerne toutes les catégories de la vie des gens. C’est un conflit de propagande et d’images qui structure le monde dans la période entre 1945 et 1989.

- La menace nucléaire est permanente. À 
partir de 1949, États-Unis et Union soviétique sont détenteurs de l’arme nucléaire, et procèdent à une course aux armements, c’est-à-dire une escalade dans l’armement nucléaire avec la une crainte mondiale que la situation dégénère en guerre nucléaire. Mais, durant la Guerre froide, la bombe atomique ne sera jamais utilisée.

 

III. Un monde réellement bipolaire ?

 

Le monde est-il réellement bipolaire pendant la période ? Union soviétique et États-Unis sont-ils les seuls maîtres de ce monde d’après-guerre ? Pas tout à fait. À 
partir des années 1950, un certain nombre d’États émergent. Souvent ceux-ci ont été décolonisés comme l’Inde, l’Indonésie, l’Algérie (à partir de 1962), l’Egypte ou encore comme la Chine, qui n’a jamais été colonisée mais qui émerge dans ces années sous le régime du président Mao et qui aspire à être une puissance importante dans le monde de cette époque.

En 1955, à Bandung en Indonésie, a lieu une conférence qui voit la naissance du tiers monde. Il s’agit d’un ensemble de pays qui aspirent à ne se ranger ni sous la direction des États-Unis, ni sous la direction de l’URSS, mais à former un troisième monde : les non-alignés.

Ce tiers monde est plutôt un échec. Les pays qui en font partie ont du mal à ne pas être séduits par l’un ou l’autre des deux grands, qui leur proposent par exemple une aide économique ou une aide militaire. Surtout, les pays qui forment le tiers monde n’ont pas grand-chose en commun, à la différence par exemple des pays d’Europe occidentale, qui sont très liés dans leur alliance avec les États-Unis.

 

Conclusion

 

Cette structure bipolaire est donc bien la structure qui organise le monde après 1945 jusqu’à la chute du mur de Berlin en 1989 que l’on considère comme la fin de la Guerre froide.