Troisième > SVT > Boost SVT > Boost SVT - Ouverture d'un océan

BOOST SVT - OUVERTURE D'UN OCÉAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Ouverture d'un océan : exemple du rift est-africain

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Une activité sismique et volcanique

 

Au niveau géographique, on voit sur la première carte une répartition des volcans, préférentiellement répartis selon un axe qui correspond à celui du rift. Parmi ces volcans, il y a le volcan Erta Ale qui est un volcan effusif. Si on s’intéresse à la répartition des séismes, on voit également qu’il y a une répartition préférentielle selon l’axe du rift. 

 

II. Une rupture de la croûte continentale

 

Un rift est une cassure dans la croûte continentale due à un mouvement d’extension. Ce mouvement est provoqué par la remontée de matériel rocheux qui se trouve sous les plaques lithosphériques. Cette roche, qui correspond à l’asthénosphère (des roches plutôt molles), va remonter, entraînant un écartement, une rupture de la croûte continentale et une fusion de certaines roches créant un magmatisme.

Le magmatisme est la présence de volcans, que l’on retrouve le long de ce rift. En plus de cela, cette extension va créer des fractures et les jeux géologiques de failles qui vont coulisser l’une par rapport à l’autre vont entraîner des séismes. Effectivement, l’énergie retenue est relâchée lors de cette extension.

 

III. La formation d’un océan

 

Si on se projette dans le futur, on peut retrouver le phénomène actuellement présent en Mer Rouge qui est la continuité des événements précédents. L’extension de la roche s’est poursuivie. Au centre, où l’on avait une dépression, s'est formé un océan.

Au centre de cet océan, l’asthénosphère remonte davantage qu’auparavant. Il y a également une activité volcanique sous-marine mise en place de manière beaucoup plus régulière selon une ligne d’activité volcanique. Cette ligne de volcans sous-marins s’appelle une dorsale.

Selon les dorsales, il y a une activité volcanique plus ou moins importante. Si l’on poursuit ce schéma dans le temps, au cours des millions d’années, cela peut très bien donner le cas de l’Océan Atlantique, avec au centre, un océan beaucoup plus grand, et de chaque côté un continent : le continent américain d’un côté et les continents européen et africain de l’autre.

 

Conclusion

 

Ces mouvements d’extension vont former de la nouvelle plaque lithosphérique au niveau des dorsales. On pourra compléter ce modèle par la disparition des plaques lithosphériques, correspondant aux zones de subduction