Troisième > SVT > Le corps humain et la santé > Annale - Les effets du cannabis

ANNALE - LES EFFETS DU CANNABIS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les neurones et la transmission synaptique

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On considère qu’il y a environ 100 milliards de neurones dans notre système nerveux et nous allons étudier la communication qui existe entre un neurone et un autre. Le neurone est une cellule nerveuse, donc il se trouve par exemple dans notre cerveau.

 

 

La zone la plus à droite est appelée le corps cellulaire, on reconnait son noyau. Sur la droite de celui-ci, le grand axe est appelé l’axone qui a au bout des ramifications qu’on appelle la terminaison ou terminaison synaptique. Deux neurones communiquent au niveau d’un point presque de contact, où les membranes de la cellule jaune à gauche et de la cellule noire à droite, sont très proches l’une de l’autre. Ce point de contact est appelé synapse.

 

Fonctionnement d'une synapse

 

Les informations se transmettent sous forme de signaux électriques représentés par le biais d’une flèche jaune. Ils voyagent le long de l’axone du neurone, on parle de potentiel d’action.

 

 

Dans ce schéma, on change complètement d’échelle : on zoome sur la synapse, soit sur la zone de communication entre les deux neurones. Ici en bleu, on reconnaît la membrane du neurone qu’on appelle le neurone pré-synaptique (pré pour avant la synapse). En noir, en dessous, est représenté la membrane du neurone post-synaptique. Les informations sont transmises du haut vers le bas comme elles étaient transmises de la gauche vers la droite dans le schéma précédent. La synapse est donc ce point de communication entre les deux neurones et en particulier cette fente, cet espace de rapprochement important des membranes qu’on appelle la fente synaptique.

 

Première étape

Un message nerveux, représenté ici par des signaux électriques, arrive au bout de l’axone du neurone bleu.

 

Deuxième étape

Il y a libération dans la fente synaptique de molécules chimiques particulières stockées dans le neurone pré-synaptique. Elles vont se retrouver libérées dans la fente synaptique. Ces molécules, représentées en rouge, s’appellent des neuromédiateurs. Ce sont des molécules chimiques, naturelles, produites par le corps, qui jouent le rôle de messager.

 

Troisième étape

Ces molécules, libérées dans la fente, vont se fixer sur ce qui est représenté en noir à la surface du neurone post-synaptique, les récepteurs. Ces récepteurs sont des molécules, des protéines qui ont les propriétés de fixer, d’accrocher le neuromédiateur. Lorsque le neuromédiateur est fixé, le neurone post-synaptique va réagir.

 

Quatrième étape

Il y a une cascade de réactions qui peut aboutir à la naissance de nouveaux signaux électriques représentés par la seconde flèche jaune.

 

Cinquième étape

Pour terminer, une fois ce message chimique transmis, le neuromédiateur en rouge est recapturé et détruit par le neurone pré-synaptique. Il y a un recyclage de ces messagers qui pourront à nouveau être stockés dans ces petites poches qu’on appelle des vésicules et utilisés lors de la transmission d’un nouveau message.

 

Ces étapes 1, 2, 3, 4 et 5 correspondent à la transmission synaptique d’informations sous forme chimique d’un neurone à un autre.