Troisième > SVT > Le corps humain et la santé > Stage - Alimentation et santé

STAGE - ALIMENTATION ET SANTÉ

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Exemple de l'intolérance au lactose

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Une intolérance face à un aliment est un trouble pour le digérer. Nous allons voir ce qu’est le lactose et pourquoi l’on peut avoir du mal à digérer cette substance.

 

I. Qu'est-ce que le lactose ?

 

Le lactose est un glucide, donc un sucre que l’on trouve dans le lait et dans les produits laitiers. Ce sucre est composé de deux molécules de sucre simple, une molécule de galactose et une molécule de glucose. C’est donc un petit sucre composé lui-même de deux autres petits sucres.

La digestion du lactose se fait principalement dans l’intestin grêle grâce à une enzyme que l’on trouve dans les sucs digestifs qui s’appelle la lactase. La lactase (produite par les parois de l'intestin grêle) découpe le lactose en galactose et en glucose et permet d’obtenir des nutriments qui circuleront dans notre sang après l’absorption intestinale.

Le problème est que la lactase n’est pas forcément produite en quantité suffisante pour être capable de digérer l’ensemble du lactose qu’un individu peut avoir consommé.

 

II. Origines de cette intolérance

 

On peut noter que :

- 75 % de la population mondiale présente une diminution très forte de la production de lactase après la petite enfance. La lactase sert principalement au nourrisson et au bébé à digérer le lait qu’il ingère puisque c’est son seul aliment au début de sa vie. Par la suite, l’alimentation se diversifie et on observe une diminution de la production. Il existe chez certaines personnes une capacité à bien digérer le lait qui perdure, mais ce n’est pas le cas dans la plupart de la population. Cependant comme la plupart ne mange pas beaucoup de lactose, cela ne pose pas de problème. La faible production de lactase suffit à digérer les produits laitiers que l’on consomme.

- Il existe une maladie génétique dans laquelle on a une totale alactasie (aucune production de lactase). Dans ce cas, il y a une intolérance complète au lactose y compris chez le bébé. C’est la vraie maladie.

- S’il y a des inflammations, des maladies dans les parois de l’intestin, on peut avoir une intolérance au lactose qui est plus ou moins provisoire. On peut supposer que si l’on guérit la maladie de la paroi intestinale, la lactase sera de nouveau produite en quantité normale.

 

III. Bilan et traitements

 

Il y a alors une accumulation de lactose (galactose + glucose) dans le colon, c’est-à-dire dans le gros intestin, ce qui provoque une fermentation (réactions chimiques particulières) réalisée par les bactéries qui sont présentes en grande quantité dans le colon. Ces fermentations libèrent plus de gaz que la normale et provoquent des ballonnements, des douleurs, des diarrhées et tous les symptômes que l’on associe à l’intolérance au lactose.

Quels traitements prendre ? Il faut éviter de consommer le lactose ou pour les cas les plus graves, prendre des médicaments qui consistent à donner au malade l’enzyme qui lui manque, donc la lactase, qui va permettre au malade de re-digérer le lactose.