Troisième > SVT > Le corps humain et la santé > Stage - Alimentation et santé

STAGE - ALIMENTATION ET SANTÉ

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Exemple du diabète

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Qu'est-ce que le diabète ?

 

Le diabète est une maladie dans laquelle notre corps a du mal à réguler la quantité de sucre qui circule dans notre sang. Elle peut avoir des conséquences très graves, des répercussions sur les yeux, sur les reins et donner éventuellement lieu à des maladies cardio-vasculaires.

Aujourd’hui, on évalue 1 mort toutes les 7 secondes dans le monde à cause des conséquences du diabète. C’est donc une maladie mondiale, grave, qui peut avoir des répercussions sur notre santé et qui nécessite une prise en charge des personnes diabétiques.

 

II. Comment détecte-t-on le diabète ?

 

La glycémie est la concentration en glucose (en sucre) dans notre sang. Normalement, la glycémie d’une personne en bonne santé se situe entre 0,7 et 1 gramme de glucose par litre de sang. On peut la mesurer en faisant une prise de sang à jeun. Cette glycémie augmente un petit peu après les repas puisqu’on a un apport en sucre, et rediminue lorsque l’on reste longtemps sans manger.

Si l’on fait des prises de sang à jeun, on doit être sur une glycémie faible. Si cette glycémie est supérieure à 1,24 gramme par litre à plusieurs reprises, cela veut dire qu'il y a trop de glucose dans le sang et on est déclaré diabétique.

 

III. Diabètes de type I et de type II

 

Il existe deux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Dans les deux cas, il y a une hyperglycémie, c’est-à-dire une glycémie supérieure à la normale à jeun et il y a du sucre (du glucose) dans les urines. On parle de glycosurie.

 

A. Différences entre type I et type II

Le diabète de type 1 apparaît jeune, dès la petite enfance, alors que le diabète de type 2 apparaît plutôt à l’âge adulte, autour de 25 à 30 ans. Le type 1 est associé à une maigreur de la personne alors que chez les diabétiques de type 2 on observe un surpoids et même une obésité. Cela est lié à une sédentarité et à un mode de vie qui fait qu'on ne se dépense pas assez. Le type 1 est le diabète juvénile et maigre tandis que le type 2 est le diabète gras ou sucré, associé à une alimentation trop riche et donc un surpoids.

En ce qui concerne ce qui se passe réellement dans le corps : le diabète de type 1 entraîne une destruction des cellules qui produisent l’insuline. Ces cellules se trouvent dans le pancréas. Dans le diabète de type 2, il n’y a pas de réaction du corps à l’insuline. 

 

B. Insuline et diabète

L’insuline est une hormone, c’est-à-dire une molécule produite par un de nos organes, ici le pancréas. Cette insuline ordonne à certains de nos organes, notamment le foie mais aussi les muscles, de stocker le glucose. C’est-à-dire qu’en présence d’insuline, le glucose est retiré de la circulation sanguine et stocké sous forme de glycogène, notamment dans le foie.

Si une personne ne produit pas d’insuline ou si l’insuline ne fonctionne pas, le glucose va s’accumuler dans le sang, ce qui est le cas chez les diabétiques.

 

IV. Comment soigner ou comment aider les personnes diabétiques ?

 

Pour le type 1, on peut faire des injections d’insuline. En effet, l’insuline n’est pas produite en quantité suffisante mais elle fonctionne normalement chez ces personnes-là. Donc, le diabète de type 1 est appelé un diabète insulino-dépendant (DID).

Pour le type 2, puisqu’il n’y a pas de réaction à l’insuline, cela ne sert à rien d’en rajouter, on va donner des médicaments qui vont avoir le même effet, c’est-à-dire de faire baisser le taux de sucre dans le sang, faire baisser la glycémie. Ce sont des médicaments hypoglycémiants. Ce diabète de type 2 est appelé un diabète non insulino-dépendant (DNID).

 

Conclusion

 

 

Il existe souvent des prédispositions génétiques : dans la famille, il y a plusieurs personnes diabétiques et cela se transmet de génération en génération. Mais, il y a aussi un mode de vie qui peut favoriser l’apparition de certains diabètes, ceux de type 2.

Dans l’ensemble, on conseille aux diabétiques, qu’ils soient de type 1 ou 2, de faire beaucoup d’exercice physique, de se dépenser et de réduire leurs apports alimentaires pour limiter les augmentations de la glycémie.