Troisième > SVT > Le vivant et son évolution > La nutrition des cellules

LA NUTRITION DES CELLULES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La nutrition des cellules végétales

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Caractéristiques des cellules végétales

 

La cellule végétale possède un noyau, des organites (sous unités cellulaires), une membrane cytoplasmique, une paroi (en jaune sur le schéma) qui peut être plus ou moins épaisse et rigide.

Dans ce schéma, nous sommes dans des conditions où la cellule végétale est éclairée grâce à la lumière.

 

 

 

II. Nutrition des cellules : apports et déchets

 

On s'intéresse aux réactions biochimiques à l’intérieur de la cellule végétale lorsqu’elle est placée à la lumière. La cellule végétale est capable de capter cette lumière (car elle possède des pigments, molécules chimiques qui lui permettent d’être sensible) et de la transformer pour réaliser ses réactions biochimiques.

La cellule végétale a besoin d’un certain nombre d’apports en molécules chimiques, ce sont des molécules minérales : le dioxyde de carbone, CO2 ; et l’eau, H2O. Ces deux molécules minérales, combinées à l’énergie de la lumière, permettent à la cellule végétale de réaliser des réactions, notamment la photosynthèse.

Au cours de la photosynthèse, elle produit sa propre énergie qui permet son fonctionnement. Elle va également produire de la matière organique (de nouvelles molécules organiques riches en carbone) constitutives des êtres vivants. La première molécule produite est le glucose (du sucre). Ce glucose peut soit :

- être stocké dans la cellule sous forme d’amidon (grosse molécule qui assemble plusieurs glucoses),

- être rejeté à l’extérieur de la cellule et il peut alors être transporté dans les sèves. (Les sèves sont les liquides qui circulent dans un végétal.)

Il existe aussi un rejet de molécules minérales : le dioxygène, O2. Pour la cellule végétale, cet O2 est un rejet issu des réactions biochimiques et ce rejet est éliminé à l’extérieur du végétal. C’est la raison pour laquelle on dit que les végétaux absorbent du dioxyde de carbone et rejettent du dioxygène.

 

 

Cette réaction est valable à la lumière uniquement. Le fonctionnement d’une cellule végétale est modifié lorsqu’elle n’est pas éclairée, la lumière étant indispensable pour réaliser cette réaction qui consomme du CO2 et rejette de l’O2, tout en produisant de la matière organique.