FRANÇAIS

LA CONCORDANCE DES TEMPS

Cette vidéo est disponible dans les programmes suivants

Il s’agit de la correspondance entre le temps du verbe de la proposition principale et celui de la subordonnée. En fonction des temps employés, on peut savoir si le procès, c’est-à-dire l’action du verbe, à lieu pendant, avant ou après celui de la principale.

 

Avant

Si l’action du verbe de la subordonnée a lieu avant celui de la proposition principale, il s’agit de l’antériorité.

Exemple : « Je pense qu’il a menti. » Le passé composé « a menti » indique que l’action a eu lieu avant l’action de la principale « je pense », conjugué au présent.

 

Pendant

Si les deux actions sont dans le même temps, il s’agit de la simultanéité.

Exemple : « Je pensais qu’il mentait. » Les deux verbes sont conjugués à l’imparfait.

 

Après

Si l’action de la subordonnée a lieu après l’action de la principale, il s’agit de la postériorité.

Exemple : « Je pense qu’il mentira. » Le verbe de la subordonnée est au futur, ce qui indique que le procès se déroulera après la principale.

 

En langue classique, dans la littérature, les règles étaient plus strictes, par l’emploi du subjonctif imparfait.

Exemple : « Il faudrait qu’il vînt. »

 

Dans la transposition au discours indirect, lorsqu’on passe du discours direct au discours indirect, on attend une subordonnée, il faut donc changer le temps.

Exemple : « Il affirmait : tu as tort » devient « Il affirmait que tu avais tort. »

 

Systèmes hypothétiques

 

Dans un système hypothétique, il faut être vigilant sur la concordance des temps.

 

Pour l’irréel du futur, il faut Si+présent dans la subordonnée et un futur dans la principale.

Exemple : « S’il en demeure dix, je serai le dixième » (Hugo).

 

Pour l’irréel du présent, ou un potentiel, il faut Si+imparfait dans la subordonnée et du conditionnel dans la principale.

Exemple : « S’il en demeurai dix, je serais le dixième. »

 

Pour l’irréel du passé, on attends Si+plus-que-parfait dans la subordonnée et du conditionnel passé.

Exemple : « S’il en avait demeuré dix, j’aurais été le dixième. »