FRANÇAIS

Le roman épistolaire est un type de roman particulier puisqu’il se construit en référence à une forme d’écrit quotidienne : la lettre.

 

Période

XVIIe, XVIIIe et siècles suivants. Naissance du roman épistolaire : XVIIe. Âge d’or : XVIIIe.

 

Définition

Roman qui se présente sous la forme d’une correspondance fictive. La correspondance fictive signifie que l’auteur invente les lettres des différents correspondants. Cette correspondance joue avec les différentes voix masculines et féminines et sur les informations que certains détiennent et d’autres ignorent, sur lesquelles vont pouvoir se bâtir différentes intrigues.

 

Auteurs

Rousseau, Choderlos de Laclos : auteurs du XVIIIe siècle.

 

Œuvres

- La Nouvelle Héloïse, Rousseau : correspondance entre Julie et le chevalier Saint-Preux sur leur passion amoureuse et sur comment tenir la bonne distance émotionnelle et sociale entre-eux par rapport au mari de Julie. C’est une intrigue sentimentale ou sensible qui se prête bien à la forme épistolaire.

- Les Liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos : texte connu en raison de son adaptation au cinéma et texte polémique en raison de l’association de deux personnages libertins et manipulateurs qui vont se lancer des défis de séduction. Les lettres principales : celles de Valmont et Mme de Merteuil ; mais aussi celles de Cécile de Volanges.

 

Caractéristiques

- Préface où l’auteur dit avoir trouvé la correspondance : important car au XVIIIe siècle, il y a la difficulté d’assumer le fait d’avoir inventé une histoire. La notion de secret révélé est importante puisque la lettre est un récit intime et le fait de le publier n’est pas anodin : il révèle les cœurs, c’est un geste fort de dévoilement, de mise à nu.

- Double énonciation : lorsque les personnages parlent entre-eux (1er niveau d’énonciation) et lorsque le narrateur s’adresse à son lecteur (2e niveau). Il va faire passer des informations dont les personnages n’ont pas besoin car ils les connaissent déjà, mais pas le lecteur.

 

Thèmes

- Rapport à la vérité : notion de dévoilement de la vérité, la mise à bas des mensonges est fondamentale dans le roman épistolaire.

- Sentiments : quels sont les vrais sentiments cachés derrière les apparences sociales ?

- Honneur : les lettres sont parfois utilisées comme les preuves d’un mauvais comportement et d’une mauvaise intention et vont être utilisées contre certains personnages pour mettre en danger leur honneur.

 

Ces éléments entrent en résonance avec la société des XVIIe-XVIIIe siècles. Les romans épistolaires sont des œuvres complexes puisqu’il faut suivre les jeux de dissimulation.