HISTOIRE-GÉOGRAPHIE


I. Le poids du monde rural

 

A. Un « monde plein », modeste et conservateur

La France du XIXe siècle est marquée par la ruralité, qui représente un « monde plein », modeste et conservateur :

- « Monde plein » : la population rurale représente 75 % de la population dans la première moitié du XIXe siècle. Du fait de la croissance démographique, les villages de France n’ont jamais été aussi peuplés.

- Monde modeste : comme le montre cette gravure d’un intérieur breton, on se contente de peu, la consommation est modérée. On reste exposés à de mauvaises récoltes et à la possibilité de disettes.

gravure

-  Société conservatrice : l’évolution politique de l’époque montre bien que, avec quelques différences entre les régions, les campagnes sont plutôt du côté de l’ordre et de la tradition. Le poids de l’Église y est important et le curé est un personnage influent. Lorsque Louis Napoléon cherche la prorogation de son mandat présidentiel, il s’appuie beaucoup sur le monde des campagnes

 

B. Un monde en transformation

Ce monde connaît cependant des transformations. Il subit les premiers effets de l’industrie. Il connaît une petite révolution agricole avec de nouvelles façons de cultiver : des assolements, la jachère recule, les pâturages augmentent, avec des engrais. Tout cela permet d’obtenir de meilleures récoltes.

L’un des principaux acquis réside cependant dans l’accession à la petite propriété. Au XIXe se forme un monde de petits propriétaires (13 millions). Ils se montrent très méfiants face aux évolutions sociales car ils souhaitent garder leur patrimoine.

 

II. L’entrée dans l
Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.