HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

En 1931, c'est l'exposition coloniale à Vincennes. Les français s'intéressent à la colonisation mais dans les colonies des contestations apparaissent. Les colonies veulent se détacher de la France.

 

I. Un vaste empire colonial

A. Le deuxième empire du monde

L'empire colonial français est le deuxième empire du monde derrière l'empire britannique.

La présence française est principalement implantée en Asie avec l'Indochine ; en Afrique avec le Maghreb, l'Afrique Occidentale et Équatoriale (Afrique noire) et l'Île de Madagascar.

Après la Première Guerre mondiale, la France a reçu la gestion de mandats, c'est-à-dire de territoires qui appartenaient aux puissances vaincues de la guerre (notamment l'Empire Ottoman). L'empire français s'étend encore un peu notamment avec les mandats en Syrie et au Liban.

B. Pourquoi ?

- Intérêt économique : les colonies sont des territoires riches en ressources (énergétiques, minières) et en main d'œuvre, facilement corvéable. Les colonies sont un débouché pour la France : un partenaire commercial obligé d'acheter les produits que la France lui vend.

- Intérêt stratégique : on est entre les deux guerres mondiales. Les colonies fournissent des combattants dans les tranchés pendant la Première Guerre mondiale. La Seconde Guerre mondiale se déroule en partie dans les colonies.

- Prestige : à l'époque, une grande puissance se reconnaît à l'étendue de ses colonies.

- Mission civilisatrice : en 1881, selon sa vision Jules Ferry vise à « élever » les populations indigènes au niveau de la population française, notamment par l'éducation.

C. Comment ?

La France a une volonté assimilatrice, elle prétend vouloir faire des colonisés des citoyens français mais en réalité les citoyens colonisés ne sont pas traités sur un pied d'égalité avec les citoyens français.

La France pratique une administration directe, elle empêche les indigènes de gouverner leurs propres territoires. Ces territoires sont très variés :

- les colonies : entièrement administrées par la France,

- les protectorats : par exemple le Maroc ou  la Tunisie, où les populations locales conservent un semblant de souveraineté sur leur gouvernement.

 

II. Le moment Vincennes (1931)

A. Le contexte

La France est sortie meurtrie et affaiblie par la Première Guerre mondiale, elle découvre que les colonies sont une force. par ailleurs, la France commence à sentir les effets de la crise économique de 1929.

L'image de l'indigène change, en raison de sa participation à la Première Guerre mondiale : exemple avec les tirailleurs sénégalais et on se prend de sympathie pour les indigènes.

B. L'exposition

Organisée à Vincennes, à proximité du ministère des colonies, de mai à novembre 1931 : c'est un immense succès avec plus de 8 millions de visiteurs, ébahis devant les reconstructions des réalisations architecturales des colonies (temple d'Angkor) et par la quantité d'informations sur la vie des populations colonisées. On éprouve une certaine sympathie et une certaine fierté par rapport à ses colonies.

C. Des critiques

Il existe quelques critiques, mais elles sont minoritaires.

Le Parti communiste français organise une contre-exposition pour dénoncer les dangers de la colonisation et ses méfaits, cette contre-exposition est un échec total.

D'autres opposants dans les courants artistiques avec les surréalistes. Picasso découvre l'art nègre à cette époque, André Gide écrit un livre à charge Voyage au Congo. On peut citer aussi, les ethnologues qui connaissent la réalité de la vie de ces populations indigènes.

 

III. Le malentendu colonial

A. Le contexte de la contestation

Contexte international : les 14 points du Président Wilson avec le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Les États-Unis, en train de devenir une grande puissance, sont hostiles à la colonisation.

À l'intérieur des colonies il y a des insatisfactions grandissantes : les indigènes ne sont pas récompensés de leur participation à la Première Guerre mondiale, ils continuent à subir des discriminations juridiques, le travail forcé, des mauvais traitements, etc.

B. Des mouvements nationalistes

Les mouvements nationalistes apparaissent et demandent l'indépendance. Mais ils existent dans la clandestinité parce que la France n'en permet pas l'existence. Exemples : l'Istiqlal au Maroc ; le Destour en Tunisie ; le Parti communiste indochinois créé par Hô Chi Minh en 1930.

C. Une décolonisation tardive

La décolonisation sera tardive car elle advient qu'après la Seconde Guerre mondiale. Ce qui était déjà en germe à l'époque de l'exposition coloniale, cette contestation de la puissance française, s'exprime pleinement après 1945.

 

Conclusion : Le Maréchal Lyautey qui avait en charge cette exposition se demandait si elle était « le chant du cygne » (la fin) ou le renouveau de l'empire colonial français. La réponse est arrivée quelques années plus trad, malgré son grand succès, l'exposition marquait bien le chant du cygne, la fin de l'empire colonial français.