HISTOIRE-GÉOGRAPHIE


Face aux invasions Barbares, les rois Carolingiens ne sont pas parvenus à protéger leur population. Les petits seigneurs se sont donc appropriés les territoires qui leurs étaient donnés. Ils les gouvernent seuls, et administrent les populations qui y vivent. Au début du XIe siècle, neuf habitants sur dix sont des paysans. Ils vivent sur les terres d’un seigneur, ces terres sont appelées seigneurie.

Comment les seigneurs affirment-ils leur puissance dans la société médiévale, tout en s’appuyant sur l’Église ?

 

I. Comment se traduit la domination du seigneur sur sa seigneurie ?

 

A. L’organisation de la seigneurie

La seigneurie est divisée en plusieurs parties :

 

Les tenures sont des terres qui appartiennent au seigneur et qu’il loue aux paysans. Les paysans payent donc un impôt et donnent des redevances en nature : une partie des récoltes. Les paysans doivent aussi des corvées au seigneur. Il s’agit de journées de travail obligatoire et non payées.

Les réserves sont les terres personnelles du seigneur sur lesquelles des paysans salariés, ou ceux effectuant leurs corvées, viennent travailler. L’ensemble de ce qui est produit sur ces terres par les paysans appartient au seigneur.

La seigneurie est organisée autour d’un château et d’une église. Tout autour sont installées les habitations des paysans.

 

B. Les défrichements

Au XIe siècle la population d’Europe s’agrandit du fait des récoltes plus importantes, des progrès techniques qui permettent de produire en plus grande quantité. Il devient donc nécessaire d’avoir à disposition plus de terres cultivables. Le X

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.