SCIENCES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Comment les végétaux chlorophylliens permettent une entrée puis un transfert d’énergie au sein du monde vivant et donc la production de biomasse, c’est-à-dire de matière vivante végétale, animale ou autre ?

 

I. La cellule chlorophyllienne : rappel sur la photosynthèse

 

Schéma à l’échelle cellulaire, avec une cellule végétale à gauche et une cellule non chlorophyllienne à droite, qui peut être végétale, animale ou autre.

 

bilan-energetique

 

Les cellules chlorophylliennes sont pour la plupart des cellules végétales et sont capables de photosynthèse (réaction chimique au cours de laquelle de l’énergie lumineuse provenant du Soleil est absorbée et au cours de laquelle par une suite de réactions chimiques on produit du glucose, un sucre). Ce glucose est produit en utilisant l’énergie de la lumière mais aussi en puisant dans le milieu environnant du dioxyde de carbone (CO2), des minéraux et de l’eau.

En produisant du glucose, les végétaux produisent de la matière organique. Ce glucose va pouvoir être transformé et stocké sous forme de différentes matières organiques, soit glucidiques comme le glucose, soit d’autres natures : par exemple le végétal produit ses protéines à partir du glucose formé initialement par photosynthèse. Ou bien ce glucose va pouvoir aussi être utilisé par la cellule, qui a besoin d’énergie pour vivre et faire ses activités cellulaires.

 

La respiration cellulaire

Il pourra secondairement être dégradé au cours d’une réaction : la respiration cellulaire. Cette réaction se fait dans des organites qu’on appelle des mitochondries ; alors que la photosynthèse se fait dans les organites équipés du pigment chlorophyllien qu’on appelle les chloroplastes.

Cette respiration cellulaire va donc consommer une partie de l’énergie chimique qui avait été stockée dans le glucose. La photosynthèse est donc une conversion d’énergie lumineuse en énergie chimique stockée dans des molécules. La respiration cellulaire utilise cette énergie.

Le fait de réaliser ses réactions de respiration cellulaire permet donc d’utiliser l’énergie chimique, de produire de l’énergie cellulaire sous forme d’une molécule qu’on appelle de l’ATP ; et permet à la cellule végétale de réaliser ses activités cellulaires.

Le glucose peut aussi être exporté vers d’autres cellules du végétal qui ne seraient pas chlorophylliennes ou bien aussi, il peut être exporté parce que le végétal est consommé par un animal par exemple.

 

II. La cellule non chlorophyll
Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.