SCIENCES


Pour faire de la musique, il faut qu’elle soit agréable à l’oreille et cela est régi par des règles mathématiques. On présente ainsi l’aspect mathématique de la musique : les rapports de fréquence qu’on peut faire entre les notes et pourquoi ces rapports sont-ils si importants.

 

I. La musique s’adapte à l’oreille humaine

 

L’oreille humaine est sensible aux rapports de fréquence entre deux sons. Les rapports de fréquences seront définis comme des intervalles. L’intervalle $J $c’est : $J = \dfrac{f_1}{f_2}$. Ces deux notes de fréquences $f_1$ et $f_2$ sont consonantes si l’intervalle $J$ est une fraction entière.

Dans les autres cas, on dit que les deux notes sont dissonantes. Deux des intervalles consonants les plus important dont on va parler ici sont :

- l’octave : intervalle de deux entre deux notes $J = \dfrac{2}{1}$. Par exemple, une première note a une fréquence de 100 Hz, la seconde a une fréquence de 200 Hz s'il y a une octave.

- la quinte : intervalle de $\dfrac{3}{2}$ entre de

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.