SVT

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Dans l’espèce humaine, le sexe d’un futur bébé au cours de la grossesse de la mère peut être connu par les échographies à peu près à partir du quatrième mois de grossesse. Auparavant, que le futur embryon puis fœtus soit une fille ou un garçon, l’ébauche de l’appareil sexuel est identique chez les deux sexes.

 

I. Le stade indifférencié

 

 

On parle de stade indifférencié pour qualifier l’ébauche d’appareil sexuel, les six premières semaines du développement. Au stade indifférencié, il y a deux gonades primitives. La gonade est l’organe qui produira soit les spermatozoïdes si elle se transforme en testicule chez les garçons, soit les ovules (ou ovocytes) si elle se transforme en ovaire chez les filles.

Il y a aussi deux paires de canaux qui se différencieront de manière distincte selon que l’enfant soit une fille ou un garçon : les canaux de Müller et les canaux de Wolf. Ces deux paires de canal débouchent sur un plus gros canal, le sinus urogénital, qui lui aussi commencera à se différencier à partir de la septième semaine.

On a donc un appareil sexuel indifférencié jusqu’à la sixième semaine, mais le sexe de l’embryon est déterminé dès la fécondation.

 

II. Le sexe génétique

 

Au moment de la fécondation, un spermatozoïde paternel vient entrer dans l’ovocyte maternel. Il apporte soit un chromosome X, auquel cas le futur bébé sera une fille, soit un chromosome Y,

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.