SVT

Le corps humain possède des moyens de se défendre contre l’infection des micro-organismes, comme les bactéries et les virus. Ces moyens sont mécaniques (ce sont des barrières physiques pour les empêcher de rentrer) et sont chimiques (le corps va produire des substances qui le protège). 

 

I. Barrières mécaniques

 

A. La peau

La peau est l’ensemble de la surface de notre corps, ce qui représente environ 2m2 . Cette peau est solide, efficace et imperméable.

 

 

La peau est répartie en couches, notamment la couche externe, appelée épiderme, la plus solide, recouverte de substances protectrices (sueur, sébum) qui rendent l’entrée des micro-organismes pathogènes difficile. Elle est cependant vulnérable lorsqu'elle est coupée, blessée ou bien brulée.

 

B. Les muqueuses

Les muqueuses sont des tissus qui ont un rôle de barrière mécanique. On les trouve dans les voies digestives (bouche, tube digestif), dans les voies respiratoires (nez, bouche, poumons), dans les voies urinaires, génitales (vagin). Ces muqueuses représentent une sorte de peau interne. Elles sont fines mais très solides et imperméables. Elles ont aussi des substances protectrices à leur surface (mucus à la surface des parois respiratoires). Pour certaines, à leur surface, il y a des cellules présentant des micro-cils qui ont tendance à repousser les micro-organismes vers l’extérieur en vibrant (par exemple quand on tousse).

 

II. Barrières chimiques

 

Notre corps produit aussi des barrières chimiques, comme les larmes, la sueur, les sécrétions du vagin, des voies respiratoires et digestives, qui sont des molécules ayant tendance à rendre le milieu hostile pour les micro-organismes.

 

III. Conclusion

 

 

Sur ce schéma, on a à la fois les barrières mécaniques et les barrières chimiques. Ces barrières naturelles limitent l’entrée des micro-organismes en les laissant à l’extérieur.

Lorsque ces barrières sont défaillantes (blessure ou défaut de production de molécules protectrices), les micro-organismes trouvent une porte d’entrée et peuvent infecter l’organisme et nous rendre malade.