SVT

RÉPARTITION DES SÉISMES ET DU VOLCANISME SUR TERRE

Des séismes (ou tremblements de Terre), il s’en produit plusieurs milliers par an à l’échelle de notre planète, de magnitude (gravité, intensité) différente. Du volcanisme, des éruptions de volcans, il s’en produit des centaines par an, à l’échelle de la planète.

Les séismes sont des manifestations de surface, associées à un risque pour l’Homme, pour les populations, les constructions, etc. Ces manifestations de surface sont des terrains de l’activité interne terrestre, des dégagements d’énergie de notre planète.

 

 

Voici un planisphère où l'on peut faire figurer les reliefs c’est-à-dire les chaînes de montagnes, aussi bien sur les continents que dans les océans. On y superpose la répartition des séismes et on voit que :

- Sur les continents : il s’en produit principalement au niveau des chaînes de montagne. Par exemple, au niveau des Alpes ou de l’Himalaya.

- Sur les océans : il s’en produit sur le bord des continents. Par exemple, au niveau de la limite entre l’Amérique du Sud et l’océan Pacifique. Il s’en produit aussi au milieu des océans. Par exemple, au milieu de l’Atlantique sur la chaîne de montagnes qu’on appelle la dorsale médio-atlantique.

 

 

On peut superposer la carte de la répartition du volcanisme et donc des éruptions volcaniques. On voit que principalement, les volcans se manifestent à des endroits qui sont les mêmes que les séismes. Il y a une superposition des deux manifestations des énergies de la Terre. On voit aussi, par exemple à Hawaï (entouré en noir), qu’il y a certains volcans isolés. Par exemple, au milieu des océans.

 

Au final, on se rend compte que l’ensemble des séismes et du volcanisme dessine des limites : les séismes et le volcanisme se trouvent au niveau des limites des plaques lithosphériques (ou tectoniques).

La Terre est découpée en une vingtaine de plaques lithosphériques dont l’épaisseur varie : de quelques kilomètres à 200 kilomètres d’épaisseur. Ces plaques lithosphériques sont délimitées par des zones actives : les marges actives. Ces zones sont là où se manifeste l’essentiel des séismes et du volcanisme. La connaissance pour le géologue des localisations des séismes et du volcanisme permet de repérer les limites des plaques lithosphériques qu’on appelle aussi les marges actives.