Freud - Les zones d'ombre de la conscience

I. « Le moi n’est pas maître dans sa propre maison. »

 

Contre Descartes : il existe des pensées inconscientes.

Spécificité de l’inconscient freudien : il est le produit d’un refoulement. Il est donc d’une nature différente du conscient (distinction d’avec Leibniz).

Question : pourquoi le refoulement ?

 

II. La nécessité du refoulement

 

Nécessité du refoulement pour maintenir l’intégrité psychique et sociale de l’individu.

Pulsions licites / Pulsions illicites.

Question : que deviennent les pulsions refoulées ?

 

III. Le retour du refoulé

 

Le refoulé se manifeste de façon déguisée :

– les rêves,

– les actes manqués,

– la névrose (manifestation pathologique).

 

IV. La talking cure

 

– Freud et l’hypnose.

– La méthode des associations libres.

– La conscience de soi suppose autrui.

 

V. La sublimation

 

Deux destins des pulsions :

– Le refoulement (risque : névrose).

– La sublimation : ce n’est pas la nature de la pulsion qui change, mais la forme de sa manifestation.

Exemple : le sport.