Cours La mitose
La mitose : conservation du génotype
Lancer le programme

Fiche de cours

La mitose, reproduction conforme, permet une conservation du génotype.

On a une cellule mère initiale avec trois chromosomes différents de formule chromosomique n=3. On y localise des gènes, qui ont chacun une version allélique donnée.

 

  

Prenons un gène a sur un premier chromosome, avec sa version allélique A. Les chromatides sœurs sont rigoureusement identiques, elles comportent donc les mêmes informations soit la version allélique A. Sur un autre chromosome, on prend le gène b et sa version allélique B1. Enfin, sur un dernier chromosome, on a le gène c et la version allélique c’. La cellule mère a donc comme génotype (A ; B1 ; c’).

 

En métaphase, rien ne change : les chromosomes à deux chromatides sont seulement alignés.

 

Lors de l’anaphase avec disjonction des chromatides, les deux chromatides sœurs portant l’information A se séparent et chacune migre vers un pôle opposé. Le même processus est observé pour les chromosomes portant les gènes b et c. À la fin du processus, on a donc deux cellules filles : l’une possède l’information A, B1 et c’, et l’autre possède l’information A, B1 et c’.

 

En télophase, on obtient deux cellules filles possédant les mêmes informations. Les deux cellules filles ont le même génotype qui est (A ; B1 ; c’).

On obtient donc à partir d’une cellule mère (A ; B1 ; c’) deux cellules filles (A ; B1 ; c’) rigoureusement identiques génétiquement. Voici donc la démonstration prouvant que la mitose est une reproduction conforme de la cellule.