Cours Stage - Les débuts de la nouvelle

Exercice - L'attente, Guy de Maupassant

L'énoncé

Extrait de l'incipit de la nouvelle "L'attente", Guy de Maupassant, 1883.

On causait, entre hommes, après dîner dans le fumoir. On parlait de successions inattendues, d’héritages bizarres. Alors maître Le Brument, qu’on appelait tantôt l’illustre maître, tantôt l’illustre avocat, vint s’adosser à la cheminée.

“J’ai, dit-il, à rechercher en ce moment un héritier disparu dans des circonstances particulièrement terribles. C’est là un de ces drames simples et féroces de la vie commune ; une histoire qui peut arriver tous les jours, et qui est cependant une des plus épouvantables que je connaisse. La voici :

“Je fus appelé, voici à peu près six mois, auprès d’une mourante. Elle me dit :

— Monsieur, je voudrais vous charger de la mission la plus délicate, la plus difficile et la plus longue qui soit. Prenez, s’il vous plaît, connaissance de mon testament, là, sur cette table. Une somme de cinq mille francs vous est léguée, comme honoraires, si vous ne réussissez pas, et de cent mille francs si vous réussissez. Il faut retrouver mon fils après ma mort.”

“Elle me pria de l’aider à s’asseoir dans son lit, pour parler plus facilement, car sa voix saccadée, essoufflée, sifflait dans sa gorge.

“Je me trouvais dans une maison fort riche. La chambre luxueuse, d’un luxe simple, était capitonnée avec des étoffes épaisses comme des murs, si douces à l’œil qu’elles donnaient une sensation de caresse, si muettes que les paroles semblaient y entrer y disparaître, y mourir, l’agonisante reprit :

“— vous êtes le premier être à qui je vais dire mon horrible histoire. Je tâcherai d’avoir la force d’aller jusqu’au bout.


Question 1

Qu'est-ce qu'un incipit ? Que nous apprend le premier paragraphe de cet incipit ?

 

Un incipit est le début d'un texte.

L'histoire est mise en place très rapidement dans ce premier paragraphe : 

- les personnages présents : "entre hommes" ; "maître Le Brument".

- le lieu : "dans le fumoir".

- le moment : "après dîner".

- le thème de la discussion : "On parlait de successions inattendues, d’héritages bizarres".

 

Question 2

Comment se nomme la particularité de cette nouvelle qui présente un récit dans un autre récit ?

Une nouvelle avec une mise en abyme.

Question 3

À quel type de récit et à quel registre s'attend le lecteur à la lecture de cet incipit ?

Le lecteur s'attend à un récit de moeurs au registre dramatique puisque le personnage racontant l'histoire déclare que son récit est "un de ces drames simples et féroces de la vie commune". On retrouve d'ailleurs le champ lexical du drame dès l'incipit : "épouvantables" ; "mourante" ; "agonisante" ; "horrible histoire".

Il faut prendre appuis sur la phrase "un de ces drames simples et féroces de la vie commune".

Question 4

Qui est le narrateur de la nouvelle "L'attente" ?

Le narrateur est un individu s'incluant dans le "on" qui forme le groupe "entre hommes". Le lecteur ne connaît pas son identité. Il rapporte le récit de la femme via celui de Maître Le Brument.

Question 5

Quelle est la focalisation de ce récit ?

La focalisation externe. Le narrateur est en position de témoin extérieur à l'action et aux personnages. Le lecteur ne dispose que d'un champ de perception restreint, limité aux dialogues et aux gestes des personnages.

Pour rappel, la focalisation peut être interne, externe ou omnisciente.

Question 6

Retranscrire ce passage au discours indirect en remplaçant le "Je" du début par "Il".

“Je fus appelé, voici à peu près six mois, auprès d’une mourante. Elle me dit :

— Monsieur, je voudrais vous charger de la mission la plus délicate, la plus difficile et la plus longue qui soit. Prenez, s’il vous plaît, connaissance de mon testament, là, sur cette table. Une somme de cinq mille francs vous est léguée, comme honoraires, si vous ne réussissez pas, et de cent mille francs si vous réussissez. Il faut retrouver mon fils après ma mort.”

Il fut appelé, voici à peu près six mois, auprès d'une mourante, qui lui dit qu'elle voulait le charger de la mission la plus délicate, la plus difficile et la plus longue qui soit. Elle lui dit de prendre, s'il lui plaisait, connaissance de son testament, posé là, sur cette table. Une somme de cinq mille francs lui était léguée, comme honoraires, s'il ne réussissait pas, et de cent mille francs s'il réussissait. Il fallait retrouver son fils après sa mort.

 

Il est nécessaire de changer le présent en imparfait...


De changer les pronoms personnels de la première personne à la troisième personne...


Et d'ajouter un verbe conjugué au participe passé comme "posé" pour donner du sens à la phrase "Prenez, s’il vous plaît, connaissance de mon testament, là, sur cette table."

Question 7

En quoi cet incipit possède-t-il les caractéristiques de la nouvelle ?

Il y a peu de descriptions du lieu où se trouvent Maître Le Brument et les autres hommes. Aucune description des personnages, peu de noms sont révélés.

Le noeud du récit intervient rapidement, le lecteur sait qu'il s'agit d'une histoire d'héritage dramatique.

La tension dramatique est présente dès le début avec le décès imminent de la femme.

Question 8

En quoi l'incipit de cette nouvelle peut être comparé au Décaméron de Boccace ?

Comme dans le Décaméron de Boccace, un personnage raconte à plusieurs autres personnages une histoire.

Question 9

Pourquoi d'après vous cette nouvelle s'intitule "L'Attente" ?

Le titre "L'Attente" peut faire référence au fait que cette mère ait espéré et attendu de revoir son fils jusqu'à sa mort.