Cours Stage - L'Empire ottoman, de l'essor au déclin

Exercice - L'empire ottoman

L'énoncé

Observer les documents et répondre aux questions.

 

Document 1 : Une mosaïque de peuples dans l'Empire (Atlas du Moyen-Orient, Autrement, 2016) 

9bc8b4c8a5740d4e70b5239f77a79c62e6a6daea.png

 

Document 2 : L'Empire ottoman à la fin du XIXe siècle (Atlas du Moyen-Orient, Autrement, 2016)

84796334f09446dd77fcecebc3c464750c26adcb.png


Question 1

Document 1 : Quel est le peuplement majoritaire de l'Empire ?

L'Empire est majoritairement composé de Turcs. Ils sont les descendants des Ottomans. 

Question 2

Document 2 : La carte n'est pas datée. Or, on peut facilement la situer. Selon vous, de quand date cette carte, à quelle année est-elle postérieure ?

On peut facilement dire que cette carte représente l'Empire après 1830. En effet, les territoires balkaniques sont sortis de l'Empire. La Serbie prend son autonomie en 1829. De même, la légende précise que la Grèce est une "possession ancienne" et l'on sait qu'elle prend son autonomie en 1830. On peut donc en déduire que cette carte représente l'Empire après 1830 au moins.

Soyez attentif aux différents territoires et à la légende.

Question 3

À l'aide des deux documents, synthétiser les périls auxquels fait face l'Empire.

Même avant son déclin territorial, l'Empire doit gérer une multitude de peuples (document 1). Même si les Turcs constituent la majorité, on retrouve à la périphérie de son territoire de nombreuses minorités telles que les Arméniens et les Kurdes à l'Est. Au Nord et à l'Ouest, les Grecs sont des minorités qui, au début du XIXe siècle, auront des prétentions difficiles à contenir. Cela débouchera sur l'indépendance de la Grèce en 1830. 

On peut tout de suite remarquer que l'Empire est bordé, au Nord-Est, par un autre empire : l'Empire russe (document 2). Entretenant lui aussi des désirs de puissance, il attaque régulièrement, depuis le XVIIe siècle au moins, l'Empire ottoman. 

Dans le document 2, on remarque aisément que l'Empire s'est réduit. Ses territoires en Afrique sont contrôlés par les européens à la suite de la colonisation. Les acteurs sont donc plus nombreux. Surtout on peut rajouter que la France et la Grande-Bretagne sont les plus présents (Libye et Erythrée pour la France. Egypte, Soudan et le sud de la Péninsule arabique pour les britanniques). Ce sont deux futurs ennemis de l'Empire durant la Première Guerre mondiale. 

Enfin, le territoire reste cependant immense. Ce qui rend difficile son contrôle. On voit bien qu'entre la capitale (Constantinople ou Istanbul) et d'autres capitales de provinces, les distances sont colossales. À l'aide de l'échelle située en bas à droite du document, on peut estimer que deux mille kilomètres séparent la capitale de Médine.