Cours Stage - Les géants du numériques plus puissants que les États ?
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Une seule réponse possible par question.


Tu as obtenu le score de


Question 1

Les géants du numérique sont des entreprises :

Chinoises

Européennes

Principalement chinoises et américaines

Américaines

Les grandes entreprises du numérique (Microsoft, Apple, puis plus tard les réseaux sociaux par exemple) sont historiquement américaines, implantées notamment dans la Silicon Valley en Californie. Toutefois depuis les années 2000 de grandes entreprises chinoises ont également émergé sur le marché.

Question 2

GAFA est l’acronyme de :

Google, Apple, Facebook, Ali Baba.

Google, Apple, Facebook, Amazon.

Google, Apple, Fintech, Amazon.

General Electrics, Apple, Facebook, Amazon.

Un acronyme est un mot formé par une suite d’initiales de plusieurs mots.

Question 3

BATX est l’acronyme de :

Baidu, Ali Baba, Tencent, Xiaomi.

Baidu, Apple, Tencent, Xiaomi.

Bonduelle, Apple, Tencent, Xiaomi.

Bonduelle, Apple, Tencent, Google X.

On compare souvent les BATX, grandes entreprises chinoises du numérique, aux GAFA américaines. Si les BATX réalisent au total un chiffre d’affaires environ deux fois inférieur à celui des GAFA réunis, il s’agit de grandes entreprises très récentes et ayant émergé très vite, qui remettent alors  en cause le monopôle des sociétés américaines sur le numérique à l’échelle mondiale.

Question 4

Lequel de ces pouvoirs n’est pas un des facteurs de la puissance des géants du web ?

Le pouvoir financier, économique.

Le pouvoir technologique.

Le pouvoir de la contrainte physique légitime.

Le pouvoir stratégique, politique.

La contrainte physique légitime, théorisée par Max Weber, désigne le pouvoir des Etats d’exercer une violence (par la police, l’armée, la justice) considérée comme légale et légitime (c’est-à-dire qui est acceptée par les individus).

Question 5

Les géants du web :

Ne sont pas encadrés par les Etats.

Sont strictement encadrés par les Etats, qui contrôlent totalement leur activité.

Echappent partiellement au contrôle des Etats, qui tentent toutefois d’encadrer de plus en plus leur activité.

Encadrent les Etats.

Si pendant longtemps le numérique a été peu régulé, et a pu être considéré comme l'espace de réalisation d'une utopie libertaire ou libérale, depuis les années 2000 les Etats ont pris conscience des dangers potentiels du numérique et du pouvoir que cencentré les géants du web.

Une législation de plus en plus stricte tente alors de contrôler leurs activités, même si les grandes entreprises du numérique échappent encore très largement à l'impôt, et font un usage des données toujours peu contrôlé.