Cours Stage - La maîtrise des voies de communication
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Pour chaque question, cocher la ou les bonnes réponses.


Tu as obtenu le score de


Question 1

« Les nouvelles routes de la soie » portent ce nom car :

La Chine tente d’exporter davantage de soie.

Il s’agit d’un ancien projet qui a été repris.

Les routes de la soie étaient des routes commerciales historiques entre la Chine, l’Europe et le Proche Orient.

L’expression suggère une coopération entre différents pays, une relation « gagnante-gagnante ».

Les routes de la soie étaient les routes commerciales terrestres entre l’Europe et la Chine qui ont existé de 200 av. J.-C. jusqu’au XVe siècle, et dans lesquelles transitait, entre autres marchandises, de la soie.

En faisant donc référence à ces routes commerciales historiques, qui ont permis d’enrichir les deux continents à l’époque médiévale, la Chine suggère donc une relation de coopération, « gagnante-gagnante ».

Question 2

Le programme des « nouvelles routes de la soie », aussi appelé « Belt and Road Initiative » (BRI) consiste :

En des investissements et des fonds chinois destinés à établir des infrastructures de transports terrestres et maritimes.

En la promotion de coopération autour de la culture et du tourisme.

En des alliances militaires internationales.

En une coopération scientifique.

Initialement, le programme était seulement tourné vers l’établissement d’infrastructures de transport, mais dorénavant cible également des secteurs comme la culture et le tourisme. La Chine a également évoqué le projet de mise en place de réseaux de fibres optiques par l’intermédiaire de grandes entreprises chinoises.

Question 3

Les motivations économiques chinoises pour le programme sont :

Dues à l'augmentation de la croissance chinoise depuis les années 2010.

Dues au développement durable.

Dues au besoin de trouver des sources d’approvisionnement en énergie et d'augmenter l'exportation des produits manufacturés chinois.

Dues à la recherche de financeurs pour les projets de développement chinois.

Avec le rallentissement de la croissance chinoise depuis les années 2010, la Chine cherche à renforcer ses exportations de produits manufacturés en dévelppant de nouvelles routes commerciales, mais également à assurer l'approvisionnement de ses besoins énergétiques grandissants, et notamment ses besoins en électricité.

Question 4

State Grid, grande entreprise chinoise de l’électricité, est particulièrement impliquée dans le programme des « nouvelles routes de la soie » car :

La Chine mobilise des investissements d’entreprises de l’électricité étrangères pour augmenter sa capacité nationale de production de l’électricité.

La Chine vend son électricité aux pays membres du programme.

La Chine a besoin d’acheter son électricité à l’étranger, et de sécuriser des pays où s’approvisionner.

C’est State Grid qui a eu l’idée originale du projet.

Question 5

La politique étrangère du président chinois en exercice depuis 2012, Xi Jinping, est considérée comme :

Ayant pour ambition d’imposer la Chine comme le nouveau leader mondial, en se présentant comme une puissance agressive et dangereuse.

Ayant pour ambition d’imposer la Chine comme le nouveau leader mondial, tout en se posant comme une puissance pacifiste et non-impérialiste.

Isolationniste (= très peu tournée vers l’étranger, centrée sur la politique intérieure).

S’exerçant notamment par le déploiement d’un arsenal militaire.

La Chine a longtemps été isolationiste, très peu tournée sur le monde, jusqu'à la politique de l'ouverture de Deng Xiaoping (le précédent président).

Aujourd'hui, la Chine cherche à devenir le leader mondial, tout en prétendant, contrairement aux Etats-Unis ou aux puissances européennes, le faire sans impérialisme, sans chercher à dominer d'autres pays ou à intervenir dans leurs politiques internes, mais en proposant des partenariats "gagnants-gagnants".