Cours Stage - Une démocratie directe mais limitée : Athènes au Ve siècle

Exercice - Les limites de la démocratie athénienne

L'énoncé

À l'aide de vos connaissances, vous répondrez de manière structurée et argumentée au sujet suivant.


Question 1

Sujet : Les limites de la démocratie athénienne.

Athènes est souvent présentée comme le parangon (modèle) des démocraties. En effet, beaucoup la considère comme le meilleur exemple de démocratie directe qui fut. Néanmoins, des limites politiques et sociales peuvent être relevées. 

De fait, sur le nombre total d'habitants, très peu étaient citoyens, de sorte qu'une infime partie participait à la vie politique. Les femmes, les esclaves et les métèques, c'est-à-dire les étrangers, ne pouvaient pas être citoyens. De plus, certaines magistratures ne pouvaient pas être occupées par les citoyens les plus pauvres. Même si Périclès inventa le Misthos, cette rétribution ne s'appliquait que pour la participation à l'Ecclésia et à la Boulè. Ainsi les magistratures, telles que la Stratégie, étaient réservées aux plus riches.
Ensuite, des problèmes sociaux existaient. La démocratie athénienne n'était viable que parce qu'elle était fondée sur une société esclavagiste. Les révoltes d'esclaves étaient possibles, comme celle qui eut lieu en 425 av. J.-C. tandis qu'Athènes était en guerre contre Sparte. 

Finalement, la vie politique à Athènes, bien que riche, était très limitée. Seuls les hommes libres pouvaient participer à la politique de la cité. Cette démocratie ne supprimait pas non plus les problèmes sociaux qu'il pouvait y avoir. À la toute fin du IVe siècle av. J.-C., la démocratie fut même renversée à plusieurs reprises pour mettre en place une oligarchie. 

Afin de faciliter la construction de votre réflexion, la correction mettra en avant les connecteurs logiques, indispensables dans vos raisonnements.