Cours Stage - Permanences et mutations de la société française jusqu'en 1914

Exercice - L’immigration en France au XIXe siècle

L'énoncé

À partir des documents qui suivent et de vos connaissances personnelles, rédigez une composition sur le sujet :

L’immigration en France au XIXe siècle.

 

Document 1.a. : Les piqueteurs belges qui viennent louer leur service en France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Petit Journal, 1908 © Collection Kharbine-Tapabor

 

Document 1.b. : Voyage en Russie. Massacre de juifs au quartier du Podol, à Kiew

 ab02197d3118668844232e84dc332630777fe1b1.jpg

En couverture du Monde Pittoresque, 14/10/1883 © Coll. Jonas/KHARBINE-TAPABOR

 

Document 1.c. : Massacre des Polonais à la prise de Varsovie (1830-1831)

 e4c1cbce6dd8bfb9d78c4ad31ac87057188634b5.jpg

© Société historique et littéraire polonaise / Bibliothèque polonaise de Paris 

 

Document 2 : Les cinq premières nationalités étrangères en 1911

Italiens : 419.234

Belges : 287.126

Espagnols : 105.760

Allemands : 102.271

Suisses : 73.422 

 

Document 3 : Loi relative au séjour des étrangers en France et à la Protection du Travail National, 8 août 1893

a4e2be574cd4ceb6d79d49dcf063da23371bcd71.jpg 


Question 1

Définir chaque terme du sujet, délimiter la période demandée ainsi que le territoire en question.

L’immigration correspond à l’entrée de personnes étrangères sur le territoire français. Avec le concept de nationalité qui s'affirme au XIXe siècle, les termes "nationalités étrangères" remplaceront "personnes étrangères". Il s’agit à la fois d’une migration sur le long terme mais aussi sur de plus courtes périodes (migration journalière ou saisonnière). Dans la période étudiée, c’est-à-dire du début des années 1800 jusqu’à environ la Première Guerre mondiale, les migrants viennent dans leur grande majorité des pays voisins et européens tels que l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, etc. Plusieurs raisons expliquent l’immigration en France, généralement dans le but de trouver une vie meilleure. 

Ne pas oublier également de présenter les documents.

Question 2

Quelle pourrait-être la problématique ?

Problématique : C’est pourquoi nous pouvons nous demander en quoi l’immigration en France s’accélère et s’amplifie au cours du XIXe siècle, perturbant la société française de cette époque. 

Question 3

Rédiger le plan détaillé.

I. Un besoin de migration

La France est, à cette époque, un pays qui manque de main d'oeuvre et qui ne vas pas hésiter à faire appel à des travailleurs étrangers. C'est à partir du Second Empire que l'immigration en France commence véritablement.

 

a) Affaiblissement démographique en France

Fin de la transition démographique en France plus précoce que dans le reste de l’Europe, c'est-à-dire baisse de la natalité, ralentissement de la croissance démographique.

Exode rural qui n'est pas suffisant pour les besoins de main d'oeuvre.

Conséquence avec plusieurs vagues d’immigration importantes venues des pays voisins: exemple document 2.

 

b) Volonté politique

Ce besoin économique se traduit pas des actions concrètes dont voici quelques exemples.

Mise en place du droit du sol (loi de 1851) vs droit du sang.

Renforcement des effectifs militaires.

Révolution des transports qui facilite les mouvements.

Annexion de Nice et de la Savoie par Napoléon: soutien et accélération des migrations trans-frontalières.

  

II. La France, îlot de prospérité

Par rapport à certains de ses voisins européens, la France a pu apparaître comme une terre plus protectrice des minorités ainsi qu'offrant de plus importantes opportunités d'emplois.

 

a) La révolution industrielle en France

Profits plus abondants.

Besoin de main d’œuvre, impératif de productivité.

 

b) Guerres et persécutions en Europe

Exemple documents 1 : recherche d’une vie meilleure, exilés politiques.

Nombreuses insurrections en 1848 (le Printemps des peuples), mouvements nationaux, unités italienne et allemande: tout ceci entraîne d'importants conflits.

 

III. Des protections face à l’immigration

Toutefois, l'immigration n'est pas souhaitée et acceptée par tous. Elle alimente aussi une peur et un rejet de l'étranger.

 

a) Rejet de l’étranger

Peur de l’autre avec des élans nationalistes. Montée de l'antisémitisme, de la xénophobie.

Exemple : Affaire Dreyfus, crise boulangiste, développement de ligues d’extrême-droite.

 

b) Des mesures limitant la migration

Sentiment que les étrangers sont la cause du chômage, de la misère. 

Mise en place de politiques pour réguler, réduire l'immigration. Exemple document 3.

 

Conclusion :

Redire les grandes lignes des trois parties.

Ouvrir, par exemple sur une nouvelle immigration qui arrive en France, plutôt provenant des colonies françaises.

Voici les grandes-parties qui peuvent être choisies :

I. Un besoin de migration

II. La France, îlot de prospérité

III. Des protections face à l’immigration


Choisir deux ou trois sous-parties pour chaque grande-partie et les résumer en deux ou trois phrases.