Cours Stage - Dynamique et exploitation des écosytèmes

Exercice - La loutre de mer

L'énoncé

Prendre connaissance des documents qui suivent puis répondre aux questions. L'ensemble des documents permet de répondre à chaque question. 

 

Document 1 : Les forêts de kelp 

Les forêts de kelps sont des forêts d'algues géantes pouvant mesurer jusqu'à 30 m de long, s'ancrant sur le sol en flottant jusqu'à la surface. Il s'agit d'un habitat privilégié pour les loutres de mer car elles leur fournissent un ancrage : elles s'enveloppent dans les parties flottant en surface ce qui les protège des tempêtes et courants lorsqu'elles se nourrissent ou dorment. Ces algues abritent également une abondance de ressources alimentaires (oursins, ormeaux, etc.) pour les loutres.

 

Document 2 : La loutre de mer 

La loutre de mer (enhydra lutris) est une loutre marine vivant dans le Pacifique Nord. Sa répartition s'étend du nord du Japon à la Californie. Elles peuvent être solitaires ou grégaires, les groupes étant alors sexuellement séparés. Elles se nourrissent de bivalves, d'escargots, de chitons, de crabes, d'étoiles de mer, d'oursins et parfois de poissons.

 

Document 3 : Photo de loutre de mer 

d5f00077b1aef37f5d1ef0e10cfc9a1bba5ffad2.jpg

 

Document 4 : Chasse de la loutre de mer au cours des XVIIIe, XIXe et XXe siècles

A partir de 1741, les loutres de mer ont commencé à être chassées intensivement pur leur fourrure, qui est la plus dense de tous les mammifères avec 170 000 poils/centimètre carré. Cela a eu pour conséquence une réduction drastique, voir le disparition dans certaines régions, des populations de loutres de mer. En 1911, on a estimé que leur population mondiale ne comptait plus qu'entre 1000 et 2000 individus. Des efforts de conservation ont depuis permis de faire augmenter ce nombre : on estime en 2007, le total d'animaux vivants entre 100 000 et 150 000.

Dans les zones où elles avaient disparu, on a constaté une baisse faramineuse de la biodiversité des côtés : les forêts de kelp avaient disparu, ne laissant qu'un paysage de rochers couverts d'oursins.

 

Source : Wikipédia


Question 1

Pour répondre à quels types de besoins, l'homme a-t-il chassé la loutre de mer ? 

L'homme a chassé la loutre de mer pour sa fourrure, la plus dense parmi les mammifères d'après le document 4. 

Cette fourrure peut avoir pour l'homme plusieurs usages : lui tenir chaud en hiver (réponse à un besoin de se protéger du froid) ; le rendre élégant (aspect esthétique, à la mode, besoin d'appartenance à un groupe et de reconnaissance). 

La fourrure de loutre est très dense.

Question 2

Comment expliquer l'impact de la disparition des loutres de mer sur les écosystèmes qu'elles occupaient ? 

Les loutres de mer se nourrissent de nombreuses proies, dont des oursins, d'après le document 2. Les oursins sont des animaux herbivores se nourrissant d'algues qu'ils broutent, telles que les macroalgues formant les forêts de kelp, d'après le document 1. 

Ainsi lorsque les loutres disparaissent d'un écosystème, la pression de prédation sur les oursins disparaît et leur population augmente. Ils broutent donc davantage d'algues, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. Ne demeurent alors que des oursins et rochers en accord avec les paysages décrits sur les côtes où la loutre a disparu (document 4). 

 

Les oursins se nourrissent d'algues qu'ils broutent. 

Question 3

Peut-on prélever sélectivement une espèce dans un milieu sans impact sur ce milieu, d'après cet exemple ?  

Non : un écosystème est une entremêlement complexe d'interactions entre les espèces qui le peuplent et leur environnement. On ne peut prévoir l'impact qu'aura la disparition d'une de ces espèces de cet écosystème, le plus petit organisme pouvant jouer les plus grands rôles, même indirectement. Un écosystème entier peut s'écrouler suite à l'absence d'une seule espèce comme le montre l'exemple de la loutre de mer. 

C'est pourquoi, il est important, lorsqu'on exploite un écosystème, de le faire de manière durable et raisonnée, en prélevant les individus d'une population de manière à ce qu'elle puisse se renouveler et à ce que ça n'affecte pas son comportement. 

Qu'illustre cet exemple de la loutre de mer ?