Cours Stage - Les mobilités touristiques internationales

Exercice - Le tourisme dans le monde

L'énoncé

Etudier les documents ci-dessous et répondre aux questions posées de manière argumentée.

 

Document 1 : Extrait de l'étude "Les arrivées de touristes internationaux atteignent 1,4 milliard deux ans plus tôt que prévu" publiée par l'Organisation mondiale du tourisme, le 21 janvier 2019

« La croissance du tourisme observée ces dernières années confirme que le secteur est, aujourd’hui, l’un des moteurs les plus puissants de la croissance économique et du développement. Il nous incombe de gérer cette croissance sur un mode durable et de la convertir en retombées concrètes pour tous les pays, en particulier pour toutes les populations locales, par des créations d’emploi et des possibilités d’entrepreneuriat, sans faire de laissés-pour-compte » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, avant d’ajouter : « C’est pour cette raison que l’OMT placera 2019 sous le signe de l’éducation, de l’acquisition de compétences et de la création d’emplois. »

Source : http://www2.unwto.org/fr/press-release/2019-01-21/les-arrivees-de-touristes-internationaux-atteignent-14-milliard-deux-ans-pl

 

Document 2 : Annuaire des statistiques sur le tourisme, recueil de statistiques et fichiers de données de l’Organisation mondiale du tourisme.

0272c0933ec8a2fd99d64da8634c7f1046e50f40.png

Source : https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/ST.INT.ARVL?end=2017&start=1995&view=chart

 

Document 3 : Extrait de l'article  "Le tourisme international a connu une forte progression en 2018" écrit par J.M. Bezat et publié dans le journal Le Monde le 22 janvier 2019

Les hommes et les femmes voyagent de plus en plus, pour leur agrément. En 2018, le nombre de touristes internationaux (un voyageur passant au moins une nuit à l’étranger) dans le monde a continué d’augmenter fortement (+ 6 %), pour atteindre 1,4 milliard de personnes, selon une estimation rendue publique, lundi 21 janvier, par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

D’après le baromètre annuel de cette institution des Nations unies sise à Madrid, c’est la deuxième plus forte hausse depuis 2010, et le tourisme progresse à un taux très supérieur à la croissance économique mondiale (+ 3,7 %). Ainsi, les perspectives tracées par l’OMT en 2010 (1,4 milliard de touristes en 2020) se sont-elles vérifiées... avec deux ans d’avance.

La moitié de ces touristes est venue en Europe (713 millions), même si la hausse sur le Vieux Continent (+ 6 % et même + 7 % pour l’Europe méridionale) n’est pas la plus spectaculaire. Le Moyen-Orient, qui a poursuivi son redressement, progresse de 10 % (64 millions de personnes), suivi par l’Afrique (+ 7 % et + 10 % pour la seule Afrique du Nord), avec 67 millions de touristes.

Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/22/le-tourisme-international-a-connu-une-forte-progression-en-2018_5412842_3234.html


Question 1

Lire le document 1. Pourquoi est-il important de gérer la croissance d'une façon durable et en cherchant le bénéfice des populations locales ? 

Il est important de gérer la croissance du tourisme d'une façon durable et en prenant en compte les besoins des populations locales car le tourisme peut avoir des effets très négatifs sur les endroits visités.

Le tourisme de masse peut dégrader les villes, dissoudre les identités des territoires et il peut aussi être très polluant. De plus, même si le tourisme se développe, cela ne veut pas dire que les populations locales en tirent de forts bénéfices car le marché peut être dominé par des grandes entreprises étrangères qui laissent finalement peu de revenus au pays où elles sont installées. En effet, il y a même des villes telles que Barcelone ou Dubrovnik dans lesquelles les populations se sont déjà manifestées contre ce type de tourisme, ce qui veut dire que le sujet est controversé et qu'il peut générer des conflits.

Pour éviter ces conflits, il est donc indispensable de développer un tourisme durable qui serait avantageux pour les populations qui habitent ces endroits.

Il faut considérer le fait que parfois les populations locales s'opposent au tourisme de masse.

Question 2

Quelle conclusion peut-on tirer en étudiant les documents 2 et 3 ? 

En étudiant les documents 2 et 3, on peut conclure que les flux touristiques ont connu une très forte croissance dans les dernières années, surtout depuis les années 2000. Selon le document 3, par exemple, cette croissance a même dépassé celle de l'économie mondiale en dépassant aussi les prédictions qui avaient été faites par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Question 3

Quelles peuvent être les causes de la croissance des flux touristiques ?

Parmi les causes de cette croissance, on peut citer le fait que les tarifs aériens sont plus abordables et que les transports continuent à s'améliorer aussi en termes de connectivité, ce qui a permis de diversifier les marchés. La hausse des niveaux de vie, les nouvelles technologies et modèles d'activité économique peuvent expliquer aussi cette augmentation. Par exemple, les plateformes de location qui permettent aux particuliers de louer leurs propres logements ont créé des nouveaux acteurs dans le tourisme, ce qui a rendu ce secteur encore plus dynamique.

Il faut réfléchir aux changements qu'il y a eu ces dernières années par rapport aux coûts de transport, par exemple.

Question 4

Quelles conclusions peut-on tirer du dernier paragraphe du document 3 ?

Selon le dernier paragraphe du document 3, même si l'Europe est toujours l'une des principales destinations du tourisme international, d'autres endroits ont connu une plus forte hausse du nombre de touristes en 2018. C'est le cas pour le Moyen Orient, qui a connu un progrès de 10 %, c'est-à-dire 3 % de plus que l'Europe (7 %). 

Cela veut dire que même si l'Europe reste l'une des destinations principales dans le tourisme mondial, il y a eu des évolutions dans les flux touristiques et les pays émergents et en voie de développement commencent à avoir un rôle de plus en plus important dans ce secteur.